Relativité de la mécanique quantique

Publié le par Hari Seldon

On gagnerait beaucoup à comprendre que la mécanique quantique est par essence un effet de la relativité. Et il n’y a besoin d’aucun recours à une formulation mathématique très élaborée pour s’en rendre compte. L’image ci-jointe en est une belle illustration.

Si l’on reprend la structure Imaginaire que j’expose dans « l’Homme Quantique », ceci devrait vous sautez aux yeux : lorsqu’un Observateur s’intéresse à un « Objet » quelconque qu’il discerne au sein du Réel, c’est dire très explicitement qu’il « s’en fait une idée ». Mais son attention est fluctuante, et peut aller d’un effet de groupe (un champ ou une onde) à l’observation d’un élément de ce groupe. De même puis-je m’intéresser à l’un de mes doigts en particulier, ou bien à l’ensemble qui donne sens à leur existence particulière, à savoir ma main dont ils se détachent.

De ce point de vue, la mécanique quantique rend compte du passage du groupe à l’élément (et vice versa), nous avons défini cela comme un « saut Imaginaire diachronique ».

De son côté, et plus fondamentalement, la théorie de la relativité s’intéresse aux rapport entre espace et temps, voyant même les effets de la gravitation comme résultant d’une déformation de l’espace. Or, nous avons établi qu’à ce niveau très élémentaire de nos représentations, il y a toujours entre espace et temps une différence du même ordre que précédemment, à savoir la différence que le linguiste distingue entre synchronie et diachronie.

Nous voyons donc que ces deux disciplines tournent toutes deux autour de cette même différence.

Voyez-vous maintenant, comme moi, en quoi la mécanique quantique est par essence relativiste ?

Et cette relativité, se passage du synchronique au diachronique à fondamentalement à voir avec notre capacité à prendre conscience du mouvement, qui peut être défini comme un objet comportant une dimension synchronique ET une dimension diachronique ; qu’il s’agisse du duo espace/temps, ou de celui que forment onde/corpuscule…

Si après cela vous ne vous précipitez pas pour vous replonger dans l’Homme Quantique, je retourne me bronzer  au bord de la piscine...

D’ailleurs, j’y vais de ce pas (un mouvement d'humeur sans doute).

Hari

Relativité de la mécanique quantique

Commenter cet article