Le "temps" de l'inconscient

Publié le par Hari Seldon

Le "temps" de l'inconscient

Ce "mouvement perpétuel" d'Escher illustre à merveille la disparition du temps lorsque l'on bascule du conscient vers l'inconscient.

Que voit-on ? une image plate dont le sujet est une circulation impossible de l'eau.

J'ai parfaitement conscience que ce mouvement est impossible lorsque je me réfère à une construction (référé/ Réel) en 3D de cette image en 2D (référant/ Imaginaire).

Pourquoi? Parce que le mouvement de l'eau suppose une transformation de son énergie potentielle (dépendant de sa hauteur; concept diachronique dans ce contexte énergétique) en énergie cinétique (concept synchronique). La mise à plat de la scène supprime toute possibité d'une quelconque transformation de ce genre.

Ce tableau d'Escher est donc une métaphore de la mise à plat qui accompagne le passage conscient==> inconscient dont nous avons parlé précédemment.

En ce sens, l'automatisme de répétition (concept synchronique) est un mouvement perpétuel, au même titre que le principe d'inertie en physique.

Y êtes-vous, maintenant?

Hari

Commenter cet article