Lignes de fuite

Publié le par Hari Seldon

Lignes de fuite

En attendant Léa, pendant son cours de piano, j'écoutais "sur les épaules de Darwin" de France Inter, en rêvassant sur le parking. Et j'entendais parler de voyages, de celui de Gilgamesh, parti au loin rechercher l'immortalité, de celui d'Ulysse, cherchant à l'inverse à rentrer auprès des siens. Je n'ai pu m'empêcher de faire le rapprochement avec ma propre situation: à quelques jours de signer pour l'achat d'un point de chute en France, après quelques quinze ans d'errance entre l'Afrique et la Nouvelle Calédonie.

Mais suis-je Gilgamesh, revenant au pays sans avoir trouvé ce qu'il cherchait, ou Ulysse content d'arriver enfin au port ? Ulysse certes, pour mieux ressentir une fois au port le désir de Gilgamesh... Mais ma quête n'est pas vraiment liée à mes voyages. Au désespoir de ma femme, je suis, malgré les apparences, très casanier. Trois jours passés quelque part suffisent à m'y forger des habitudes...

C'est vrai que j'ai fait un merveilleux voyage, mais si je devais en situer les temps forts c'est, par exemple, un café de zone 4 à Abidjan où j'ai très assidûment lu Lévi-Strauss dans le recueil de "La Pléiade" qui ne me quittait pas, en tapant les premiers jets de "l'Homme Quantique". Cette lecture m'a changé sans que je bouge pour autant. Et les tumultes de la rue, comme notre évacuation par l'armée vers le BIMA pour échapper à la foule, je les ai vécus comme une distraction de mon aventure intérieure.

D'ailleurs, j'ai à peine posé mes bagages ici, que je songe à autre chose : pourquoi ne pas passer de l'écrit (ce blog) à la vidéo ? Ceci me permettrait peut-être de mieux me faire comprendre. Mais quelle aventure ! Je me suis fixé le 6 juillet 2016 pour une première vidéo, soit dix ans après le premier billet de ce blog...

J'ai du boulot !

Hari

Publié dans L Homme quantique

Commenter cet article