Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Homme quantique

Sur les traces de Lévi-Strauss, Lacan et Foucault, filant comme le sable au vent marin...

L'Homme quantique

De l'autisme à l'IA

En tentant de communiquer avec un groupe de texticiens hier (ils préparent leur rencontre annuelle à Cerisy), et devant mon incapacité à engager la discussion sur le fond de ce que j'avançais tant mon écriture est imparfaite et doit être corrigée de mes erreurs, lapsus, et fautes d'orthographes, m'est venu à l'esprit l'impression de me heurter à des autistes.

Je m'excuse auprès de ceux d'entre eux qui par mégarde viendraient errer en ces parages : oui l'idée m'est venue, non je ne pense pas qu'ils le soient, eux, en tant qu'individus. Je parle de leur discipline en elle-même.

La question de fond est la possibilité d'échanger avec l'Autre. Vaste sujet que celui de l'inter subjectivité, n'est-ce pas ?

Rassurez-vous, je ne vais pas pontifier sur ce thème ! Mais ce que nous avons dit du Sujet et du Moi peut nous permettre de préciser le problème. Il ne s'agit pas de réinventer l'eau tiède, mais d'asseoir plus profondément peut-être, des observations qui ont conduit à l'analyse transactionnelle, celle que l'on apprend dans les bonnes écoles de commerce.

Il faut pour cela préciser certaines conséquences découlant de mon dernier billet (l'élégance du vide). J'y ai dit deux choses:

  • Le concept du "Moi" est équivalent au concept de "vide"; il est caractérisé par l'ambivalence de ma position ex post / ex ante
  • Mon Imaginaire régresse lorsque le Moi descend l'échelle diachronique vers le Réel.

Or, j'en étais arrivé à cette structure générale du tryptique Réel / Imaginaire / Symbolique :

R < ... < I1 <... < I01 < ... < I0 < S < DM

  • L'espace R < ... < I1 étant celui de l'imaginaire non verbalisé, infra logique
  • L'espace I1 < ... < I01 est celui où se déploie le raisonnement rationnel / logique
  • L'espace I01 < ... < I0 est celui du raisonnement rationnel / topologique
  • Au-delà de I0, le Sujet est en position ex ante (pensée mythique)

Bien, ceci étant fixé, que ce passe-t-il si je "régresse" de I0 à I01, c'est-à-dire si mon ego régresse au point de ne plus pouvoir situer les objets dans leur contexte, les définir par leurs proximités, mais uniquement en analysant leurs constituants ?

D'une certaine façon, je ne peux plus raisonner "à plat", mais uniquement sous forme de procédures, en fonction du temps.

Une locution telle que : "appelle-moi aux environs de 11 heures" n'a plus de sens...

De même le dialogue suivant ne peut plus se nouer:

"- Tu veux une orange ou une banane ?

- Peu importe, donne-moi  n'importe quoi"

Une personne "normale" interprétera, selon ses propres critères les termes "aux environs de" ou "peu importe"; un robot aura besoin qu'on lui précise (de l'extérieur, donc, et non en fonction de ses propres critères) ces concepts pour pouvoir répondre par une procédure adéquate à de telles sollicitations.

Il en est de même d'un autiste.

Tout ceci renvoie à des réflexions autour du nouage entre concept & percept, ou encore du fonctionnement dual de notre cerveau gauche / droit, ou encore de la formation de la mémoire épisodique (voir sur le blog).

Je propose une piste de recherche en soumettant cette hypothèse qu'il conviendrait de vérifier :

L'autisme se caractériserait, dans la genèse du Sujet, par l'impossibilité de prendre un recul diachronique I01 => I0, qui ne lui permet pas de dépasser le stade logique de la rationalité : il est en position ex ante par rapport à tout ce qui est de l'ordre de la "proximité", en particulier les liens sociaux.

Cette hypothèse repose sur l'idée d'une évolution portant de la logique à la topologie.

Là encore, il faudrait vérifier cette hypothèse dans l'évolution de l'individu, ou même des sociétés. Ce qui me rend optimiste au sujet de ces dernières, c'est l'analyse de Lévi-Strauss qui insistait sur l'exigence de rationalité des populations, même les plus "froides", pour ne pas dire primitives.

En ce sens :

  • Un mythe est un récit tendant à réduire une situation heurtant la logique (donc perçue en position ex post). 
  • Un symbole, inaccessible en soi (la société est en position ex ante par rapport à lui) est connoté par l'ensemble des mythes qui s'y réfère. La réponse mythique se construit donc, non pas sous forme d'une procédure, mais en explorant des proximités, en disant des recoupements, des entrecroisements; bref, c'est une "proto"- topologie...

Je ne sais pas si cette approche anthropologique peut avoir des résonances au niveau du développement de l'enfant ?

Je serais vraiment très heureux de pouvoir participer dans la mesure de mes faibles moyens à des recherches dans ce type de problématique.

Hari

Note du 16/06/2018

Intelligence artificielle :

Il découle de ce qui vient d'être dit que pour créer une intelligence artificielle il faut arriver à rendre aléatoire un basculement du type logique / topologie, ou, en des termes plus "physiques" un dialogue entre un ordinateur de type "machine de Turing", c'est à dire procédural, logique et un autre de type quantique. 

Vous remarquerez qu'il y a toujours nécessité d'une telle connexion pour "traduire" l'état du système quantique. (correspondant à une décohérence ou passage topologique => logique).

Il suffirait d'établir un feed-back du processeur logique vers le processeur quantique pour établir un basculement inverse (logique => topologique) et créer un état "cause ou conséquence" de lui-même, autrement dit les conditions d'une prise de conscience.

Il resterait à inculquer à notre processeur dual l'équivalent d'une pulsion (par exemple la volonté de continuer à fonctionner)  pour qu'il puisse échapper à son créateur...

Note du 15/ 10/ 2018 :

Je reviens sur l'autisme dans ce nouvel article : "mathématiques et aspect quantique des processus psychiques".

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article