Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Homme quantique

Sur les traces de Lévi-Strauss, Lacan et Foucault, filant comme le sable au vent marin...

L'Homme quantique

Retour à Foucault : représenter

- Ouf, je sors enfin de ce XVIe siècle qui m'a scotché au clavier depuis décembre (voir "Retour à Foucault") ! Foucault commence par citer Descartes, et c'est tant mieux, je me retrouve en terrain connu :

""C'est une habitude fréquente" dit Descartes aux premières lignes du Regulae, "lorsque l'on trouve quelque ressemblance entre deux choses que d'attribuer à l'une comme à l'autre, même sur les points où elles sont en réalité différentes, ce que l'on a reconnu vrai de l'une des deux seulement"" p. 101

Nous avons vu (voir "l'épistémè du XVIe") que la "Nature" est prise jusqu'ici en sandwich entre sémiologie et herméneutique. Autrement dit, une sorte de reflet tremblotant entre deux miroirs Imaginaires. Pour sortir du cercle vicieux, Descartes veut s'en référer aux objets eux-mêmes, débarrassés de nos "préjugés".

- Tu tires à la ligne, qu'as-tu en tête ?

- Ceci : Descartes se référe aux objets.

- Et ?

- Ne fais pas la bête: son référé ultime, c'est l'objet final {*} en I1. Descartes privilégie la rationalité logique. Et tout le développement de Foucault va dans ce sens. Le titre même du chapitre "l'ordre", et son attaque par des considérations sur les discontinuités, puis sa référence à Bacon:

""... et tandis que la nature est pleine d'exceptions et de différences, l'esprit voit partout harmonie, accord et similitude. De là cette fiction que tous les corps célestes décrivent en se mouvant des cercles parfaits". Telles sont les idoles de la tribu, fictions spontanées de l'esprit" p. 102

Nous ne sommes plus dans l'unité, la recherche de l'harmonie, ou le respect des idoles de la tribu, mais attentifs à la chose "en soi" et ses particularités.

Il n'y a pas de façon plus simple que d'y voir un changement de posture du Sujet ; il passe :

  • d'un référé  (l'objet initial { }) qui s'échappe vers le Symbolique, et qu'il appréhende en position ex ante : Im ≤ I0 < S;
  • vers un référé à la limite du Réel (l'objet final {*}) en position ex post : R< I1< Im.

Tout ce qui en découle est résumé dans ce changement. En particulier, à partir de ce point de départ, on peut reconstruire la logique et la topologie:

"Il existe deux formes de comparaison, et il n'en existe que deux : la comparaison de la mesure et celle de l'ordre"  p. 105

Ce que Foucault recouvre du terme de "mathesis" (note1), avec ce formidable point de convergence entre les deux ordres logique/ topologie, qui est l'invention par le même Descartes des coordonnées éponymes.

Enfin, nous avons discuté par ailleurs du cogito cartésien (voir "Sur les épaules de Descartes"), qui vient corroborer ce qui précède.

Un point important pour Foucault: la distinction que l'on porte entre l'objet et ce que l'on en dit, offre un nouvel objet de connaissance : l'histoire.

"... Quand bien même nous aurions "lu tous les raisonnements de Platon et d'Aristote,... ce ne sont point des sciences que nous aurions apprises, semble-t-il mais de l'histoire." Régulae, III, p. 86" p. 108

On peut le voir d'un point de vue anthropologique : la pensée mythique s'en réfère aux temps immuables où les "Grands Anciens" ont déterminé les "idoles de la tribu", mais dès que l'on porte son regard sur les choses et les êtres, on tombe dans la rationalité, qui va avec la mesure du temps (pour ça reporte-toi à "l'Homme Quantique"). D'où la distinction de Lévi-Strauss entre cultures froides (hors du temps) et chaudes (historiques).

- Tu ne vas pas comparer la Renaissance et les Jivaros ?

- Non, mais il y a des cycles, et notre évolution nous fait repasser, d'un cycle à l'autre, par les mêmes étapes du développement, un processus que l'on retrouve chez l'enfant. Si tu es Bouddhiste, pense à la roue du Dharma (voir "Bouddhisme et stabilité").

- Et à quel stade du développement de l'enfant serions-nous avec Descartes ?

- La rupture Renaissance/ Âge classique se caractérisant par une bascule référé initial { }/ référé final {*}, on peut dire que la révolution cartésienne nous fait passer d'un stade sensori-moteur au premier niveau de la pensée pré-opératoire (voir "l'épistémologie générique").

- Tu y vas fort ! Tu ne peux pas comparer Descartes à un bébé ?

- Ce serait le plus grand honneur à lui faire ! Comme lui, il se confronte au monde qui l'entoure et comme lui, il veut en faire l'expérience, jouer avec les objets, les identifier, les expérimenter, sans l'intermédiaire d'aucun préjugé. Le jeune enfant est l'être le plus ouvert au monde qui soit, et Descartes veut se dépouiller de tout jusqu'à jouir pleinement de sa conscience d'exister. En se réchauffant autour d'un poêle, la nuit du 10 avril 1619 près d'Ulm (voir ici), Descartes éprouve une exaltation qui a tout du plaisir d'un l'enfant découvrant le monde.

- Soit, donc, la pensée Classique serait tout entière réglée par cette mathesis, qui ressemble fors à nos mathématiques (voir note 1)?

- Oui, c'est très clair :

"... Un rapport à la mathesis qui jusqu'à la fin du XVIIIe siècle demeure constant et inaltéré. Ce rapport présente deux caractères essentiels. Le premier c'est que les relations ente les êtres seront bien pensés sus la forme de l'ordre et de la mesure; mais avec ce déséquilibre fondamental qu'on peut toujours ramener les problèmes de la mesure à ceux de l'ordre". p. 109

Tu vois que nous avons déjà là, au tout début du développement de la pensée occidentale, un positionnement hiérarchique entre topologie et logique, ce qui confirme bien l'étagement Ilogique< Itopologie  qui nous est familier, avec implicitement toute la réflexion moderne autour des "observables" en physique.

Je finirai sur cette remarque de Foucault en fin de chapitre, et qui reboucle sur notre constat premier :

"Ce rapport à l'Ordre est aussi essentiel pour l'âge classique que le fut pour la Renaissance le rapport à l'interprétation." p. 110 

- Voilà un chapitre qui ne t'aura pas trop fatigué !

- Oui, parce que nous retombons là sur le point de départ duquel découle toute notre histoire !

La suite "la représentation du signe" au prochain numéro.

Et profite bien du soleil !

Hari

 

 

Note 1

Pourquoi ce nouveau terme de mathesis, sinon pour envisager un lieu ou puissent se tenir côte à côte la mesure et l'ordre ?

Or, une analyse plus fine nous indique que l'ordre relève de la pensée logique et la mesure de la pensée topologique, avec ce bémol qu'avant d'arriver à la mesure, il faut en passer par la géométrie affine (connue depuis Thalès). 

Cette mathesis relève donc grossièrement des mathématiques dans la compréhension que l'on peut en avoir à l'heure actuelle.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article