Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Homme quantique

Sur les traces de Lévi-Strauss, Lacan et Foucault, filant comme le sable au vent marin...

L'Homme quantique

Le point #4 : Lacan, le schéma en L, de l'Autre à l'autre

- Je te sens content de toi ce matin ?

- Oui, assez, parce qu'il me semble avoir mieux rendu compte de cette forme canonique après notre reformulation d'hier (voir "Le  point #3 : La forme canonique"), avec en bonus deux sujets de méditation :

  • La confirmation que la structure intellectuelle du Sujet n'a pas beaucoup évolué depuis les sociétés primitives (note de relecture du 06/11/2020);
  • Je dois faire attention à ma propre posture lorsque j'articule un développement.

- Précise pour ceux qui débarquent.

- Nous avons vu que pour surmonter une incohérence dans la représentation du monde au niveau élémentaire d'un langage articulé en dichotomies, dans la posture ∃⃣⚤⃣𓁜 où se développera au fil du temps la "pensée rationnelle logique" des Grecs, puis de Descartes, et poussés par un besoin de rationalité (i.e.: 𓁝♲⃣) qui nous est commun, les Jivaros ont développé un mythe (i.e.: 𓁝♲⃣⏩♲⃣𓁜) pour exprimer la coexistence de principes étrangers l'un à l'autre (nous dirions "orthogonaux entre eux :  potière⊥jalouse) au niveau א⃣𓁜.

- Oui, c'est ce que tu as développé hier, et alors ?

- Eh bien c'est en gros ce qu'a fait Évariste Galois il y a deux siècles. La seule nouveauté, mais elle est de taille je te l'accorde, c'est que pour ce dernier, le besoin de rationalité s'exprime en termes de symétries au niveau ⚤⃣𓁜 !

- OK, mais encore ?

- Le problème, c'est qu'il m'a fallu évoluer moi-même 𓂀 pour représenter notre Imaginaire comme un feuilleté ∃⃣⚤⃣א⃣♲⃣∅⃣𓂀, dans lequel le Sujet 𓁝|𓁜 se promène à loisir dès qu'il a pris pleinement conscience de lui-même.

- Je ne vois toujours pas...

- Je repense à cette expérience d'Alain Aspect avec les fentes de Young.

- Quel rapport ?

- Le Réel se coule dans la façon que tu as de l'aborder. Si tu  veux "voir" par quelle fente passe le photon, tu as ta réponse et tu "vois" un photon, si tu pense que la lumière est une onde, sans chercher à préciser par où il passe, alors la réponse s'accorde à toi et tu "vois" des franges d'interférences. Alain Aspect a définitivement montré qu'il s'agit bien de ta décision à toi et non d'un conditionnement de la prise de mesure, puisque dans son expérience, la décision est prise après le passage des fentes.

Prends de la même façon cette forme canonique de Lévi-Strauss. Lorsque j'étais dans une posture simplement logique ∃⃣⚤⃣𓂀, j'ai élaboré une théorie qui m'a satisfait sur le coup. Maintenant que j'ai théorisé la nécessité de deux niveaux supplémentaires א⃣ et ♲⃣, et pris soin de me placer personnellement en capacité de rendre compte d'un mouvement du Sujet se déplaçant sur cette nouvelle scène ∃⃣⚤⃣א⃣♲⃣∅⃣𓂀, je te présente une théorie qui s'y adapte : mon discours a changé mais les Jivaros, eux, sont restés les mêmes ! Et donc, suis-je en train de te parler d'eux ou de moi ?

- On juge d'un arbre à ses fruits. Est-ce que cette nouvelle façon d'appréhender la structure des mythes apporte quelque chose ?

- Il me faudrait être ethnologue pour en juger; à moins de m'en tenir à mon propre sentiment de satisfaction.

- Creuse un peu...

- Ma satisfaction tient à ce que cette approche, "plus évoluée" que la première conforte une hypothèse de Lévi-Strauss : les sociétés primitives partagent avec nous un même soucis de cohérence dans nos représentions du monde. voilà un point stable, que je peux articuler avec Lévi-Strauss en ♲⃣𓂀.

- Et c'est tout ?

- Je peux ajouter que ma posture me permet de voir cette forme canonique, assez rébarbative au premier regard, comme une évidence. Je n'ai même plus besoin de l'articuler, il me suffit d'écrire l'évolution Imaginaire produite par le mythe : le Sujet passe d'un questionnement 𓁝♲⃣ à une explication mythique ♲⃣𓁜 permettant de transformer l'opposition dialectique (jalouse/potière) en ⚤⃣𓁜 en orthogonalité (jalouse⊥potière) en א⃣𓁜. Le principe actif de cette transformation étant la chute mortelle de Engoulement.

Je 𓂀 peux également questionner la posture de Lévi-Strauss, en tant que Sujet  𓁜 bloqué en posture logique ∃⃣⚤⃣𓁜𓂀.

- C'est-à-dire ?

- Remettre en cause le fait qu'il s'arrête à la simple dichotomie du langage en ⚤⃣. C'est exact, mais ce n'est pas suffisant.

- Tu veux tuer le père ?

- N'y a-t-il pas meilleur façon de lui rendre hommage ? Et puis, c'est sans doute le principe actif de ma propre évolution ! 

- En parlant de ça, si nous passions à Lacan ?

Le schéma en L : (note 1)

Nous en étions arrivé à ceci :

  • Au niveau Symbolique , le Sujet est intriqué à l'Autre, ce que j'ai noté "Sujet∪Autre" ou S∪A
  • Au niveau Imaginaire il y a décohérence : le Moi du Sujet s'oppose à l'objet petit a, c.-à-d. l'image que le Sujet se fait pour lui de l'Autre : sa.
  • Le passage de (S∪A :  ⚤⃣𓁝|𓁜𓂀)⏩(sa : ⚤⃣𓁝|𓁜𓂀) peut être décrit par ⚤⃣𓂀 comme une transformation naturelle, et la constitution de s à partir de A par un foncteur contravariant (voir "Du théorème de Yoneda à la constitution du Sujet")

Avec ce que nous avons vu de la différence entre les niveau ⚤⃣ et א⃣, il nous reste bien entendu à préciser de quelle façon le Sujet s'oppose à l'Autre, est-ce dans une simple dichotomie en ⚤⃣, du style "je ne suis pas mon père", attitude assez ado, ou bien d'une rébellion à la Camus "je suis étranger à l'autre" en א⃣ ?

Le schéma de Lacan n'est pas très explicite en la matière, ce qui questionne sur sa propre posture lorsqu'il nous livre son schéma :

- Attends !  Tu ne peux pas questionner Lacan sur une problématique que tu viens d'inventer I

- Pas d'accord : je suis parti, comme lui, et même grâce à lui, de l'idée Freudienne que l'Imaginaire se présente comme un feuilleté, filtrant de niveau en niveau l'impact du Réel pour arriver au Symbolique, et là, je constate juste qu'il n'en tient pas compte. J'estime donc la question légitime.

Je vais simplement dire que ma propre attitude ∃⃣⚤⃣א⃣♲⃣∅⃣𓂀, à laquelle je suis parvenu grâce à Lacan, il faut le reconnaître avec gratitude, m'amène là encore à tuer le père !

- C'est un vrai génocide : Descartes, Freud, Lévi-Strauss, Lacan ! Mais qui reste-t-il ?

- Spinoza mon ami, Spinoza, et Galois bien entendu : je ne vois pas au-delà. Mais c'est un sacrifice extrêmement fécond à mon sens, car tout s'emboite à merveille et s'articule avec l'aisance de la coulisse dans le trombone. Vois par toi-même :

  • S∪A est la façon que Lacan 𓂀 a de définir le Symbolique ☯ d'un Sujet 𓁝𓂀. À ce niveau ultime, hors de l'Imaginaire du Sujet, au sens strict, l'idée, c'est l'intrication du Sujet à l'Autre.
  •  sa exprime avant tout la décohérence tenant à la chute ↓ du Sujet  dans son propre Imaginaire.

Le schéma ne nous en dit pas beaucoup plus, quand nos glyphes permettent une gamme bien plus large de mouvements du Sujet !

- Donne-moi un exemple.

- Pour en rester à une simple dialectique ∃⃣⚤⃣𓁜𓂀, avec sa au niveau ⚤⃣, le passage du Symbolique à cet Imaginaire se réduit à une réflexion ou rotation du Sujet :

 ⚤⃣𓁝|𓁜𓂀⏩⚤⃣𓁝|𓁜𓂀,

avec le stade du miroir et tout ce qu'implique la chiralité 𓁝 𓁜 en prime ! Tu vois que ce schéma en L devient aussi évident que la forme canonique de Lévi-Strauss ! 

- Et c'est tout ? Avoue que c'est un peu décevant, ne peux-tu pas préciser un peu mieux la position de l'autre dans l'Imaginaire du Sujet, comme tu l'as fait pour le Moi du Sujet lui-même ?


Le 03/11/2020 :

- Pour répondre à ta question, j'étais tenté hier soir de prolonger cet article en reprenant mon exploration des 4 discours de Lacan. Je t'avoue tout de suite ne pas avoir réussi, pour l'excellente raison que notre système de représentation concerne prioritairement la façon qu'a le Sujet de construire ses raisonnements et lorsque je parle de son "discours", il s'agit en fait de sa parole intérieure, plus que d'un échange entre individus. (note 4)

Cependant, en replongeant dans le Séminaire "De l'Autre à l'autre", en ligne sur l'agora, ceci m'a permis de préciser un peu la place de cet "objet petit a" dans notre Imaginaire.

Je m'étais un peu énervé à ma première lecture en voyant que Lacan retranscris une suite de Fibonacci avec une faute grossière de signe pour établir ceci (note 3):

(savoir/(vérité-savoir)=vérité/savoir)= la vérité avec le savoir

J'avais néanmoins réussi à en tirer quelque chose en revenant tout simplement à ce qu'il en dit :

"Ceci veut dire que le savoir sur l'inconscient, à savoir s'il y a un savoir qui dit "il y a quelque part une vérité qui ne se sait pas" et c'est celle qui s'articule au niveau de l'inconscient, c'est là que nous devons trouver la vérité sur le savoir".

- C'est un vrai galimatias ...

- Oui, dans l'expression, mais je fais le crédit à Lacan de se référer à son expérience d'analyste pour nous transmettre quelque chose qu'il a vu chez ses analysants. En fait il nous parle de la relativité du savoir, celui de 𓂀 et celui de 𓁜 sur cette partie qui est au dos du Sujet 𓁜. Nous en avons déjà la structure: 

  • Pour le Sujet en position ex ante 𓁝☯, c'est ce qui lui échappe en position ex post 𓁜. En restreignant la partie consciente du Sujet à la simple rationalité logique :
    • La pensée consciente du Sujet est  ∃⃣⚤⃣𓁜
    • Le savoir sur la partie inconsciente de sa pensée se résume à 𓁝☯ pour le Sujet lui-même ;
  • Pour l'observateur 𓂀 c'est ce qu'il en a théorisé : 𓁝𓂀 ou 𓁝∅⃣𓂀 ou 𓁝♲⃣∅⃣𓂀 ou 𓁝א⃣♲⃣∅⃣𓂀 

Je sais que Lacan avait une approche suffisamment orientale du Sujet pour concevoir sa vacuité essentielle en ∅⃣ puisque pour lui le Sujet est porté par la parole de l'Autre. Par ailleurs, il y a cette idée de "l'homelette" ou "pulsion unaire", dont j'ai pas mal parlé dans "l'Homme Quantique", qui indique combien Lacan est conscient du niveau ♲⃣ où s'articule cette problématique. On peut donc en déduire que pour Lacan, l'inconscient du Sujet 𓁝☯ s'exprime en 𓁝♲⃣∅⃣𓂀

La situation d'ensemble du Sujet, vue par Lacan 𓂀 serait donc, sous réserve d'inventaire : 

  • Conscient : ∃⃣⚤⃣𓁝|𓁜♲⃣∅⃣𓂀
  • Inconscient : ∃⃣⚤⃣𓁝|𓁜♲⃣∅⃣𓂀
  • en loupant א⃣, comme il fallait s'y attendre.

Et bien le "savoir sur l'inconscient" articulé par Lacan, c'est ♲⃣∅⃣𓂀, qui se présente pour le Sujet comme une "vérité vécue" 𓁝☯. J'en étais là en gros.

Je repars donc du 05/03/1969 où j'avais trouvé cette fameuse suite de Fibonacci, et je feuillette en cherchant un début de schéma et que lis-je à la date du 26/03/1969 sous mes yeux éblouis ? Ceci :

"J'ai déjà mis l'accent sur ce que ce mot veut dire dans ma parole - circare, circare, tourner en rond autour d'un point central, tant que quelque chose n'est pas résolu"

Autrement dit, contrairement à ce que j'écrivais, Lacan avait une parfaite conscience de la posture que j'ai identifiée comme "approche topologique locale": 𓁝א⃣. Ce n'est peut-être pas articulé dans son schéma en L, mais c'est là en puissance dans ce dessin : 

- Sauf que ce schéma suggère une approche par étapes successives...

- Effectivement, il n'a pas encore intégré la spécificité de א⃣ qui est de s'accroître par orthogonalité. Mais néanmoins, la position ex ante est déjà là ! J'essaie de lire ce qui suit et je capte les mots de "bord", de "cross cap" et de "bouteille de Klein", dans tout ce fatras et il en arrive à ça :

qui me rappelle ce que l'on a vu en topologie concernant les surface fermées élémentaires. 

- À ceci près que la première figure non orienté n'a pas de sens et qu'il manque un flèche pour que la dernière en ait un ! 

- Oui, oui, mais ne cherche pas la petite bête : nous avons déjà un début de 4 structures. On reconnait vaguement (quoique il manque la désignation des côtés):

  • le tore dans le 2ème schéma,
  • le cross cap dans le 3ème,
  • On peut imaginer que le 4ème est là pour la bouteille de Klein, en complétant par une première flèche vers le bas,
  • Quant au 1er, en suivant le texte, on peut penser q'il se réfère à la sphère, quoiqu'il n'y ait pas besoin de 4 bords pour en délimiter la surface.

Je relis donc patiemment le texte qui enrobe ces dessins pour avancer, et franchement ce n'est pas facile. Je vais tenter de traduire dans mon vocabulaire, pour m'approprier sa problématique.

Il est question de "sublimation", de "jouissance" et de l'objet petit a comme "prix" représentant cette jouissance. J'en tire ceci, que tu prendras ou pas : 

  • La sublimation est un saut diachronique ↑
  • La jouissance est liée à une baisse de libido, que je vois comme une baisse entropique ressentie par le Sujet, liée à ce passage. Nous avons discuté de cette réduction entropique dans "Faire le point #2".
  • L'objet petit a serait la représentation, ou la réification de cette jouissance. 

Il reste donc à situer le saut ↑ en question. Cette référence à l'objet petit a vu comme le "prix" synchronique de quelque chose par essence diachronique me fait le situer en ♲⃣, puisque comme le remarque Lacan :

"... (l'oeuvre d'art) c'est quelque chose de prix, peut-être sans doute d'un prix à part, mais dès lors qu'elle est sur le marché, pas tellement distinguable de tout autre prix"

Or, ♲⃣ est précisément le lieu de la mesure, des équivalences et de la conservation.

Par ailleurs, on ne peut que tourner autour de cet objet petit a, sans pouvoir s'en saisir ou le dénoter, le Sujet est donc en position ex ante pour en parler  𓁝♲⃣, qui s'apparente à une approche topologique. Il y a cependant un défaut conceptuel dans l'idée que Lacan se fait d'un "objet topologique" :

  1. La "structure topologique" n'est pas seulement une qualité de l'objet petit a, mais caractérise également le rapport que le Sujet entretient avec lui, du au fait qu'il est orienté vers l'objet initial en ∅⃣;
  2. Lacan parle de l'objet petit a comme l'on parle d'une quantité conservée: le prix d'un objet, le volume d'un corps, ou bien la conservation d'un mouvement ou d'une énergie qui concerne le niveau de la mesure en ♲⃣;
  3. Il faudrait donc parler de cet "objet petit a" à l'aide d'homologies, comme d'un objet dont les éléments de surface se déstructurent en א⃣ quant son "volume" est conservé en ♲⃣. C'est de cette façon que l'idée de "bord" pourrait avoir un sens. (Note 3)

Grosse différence épistémologique entre nous ! 

Malgré tout, je trouve intéressant de constater que l'Autre arrive à la conscience du Sujet et se "réifie" par le haut, en respectant si je puis dire l'ordre des marches dans sa dégringolade :

  • Au niveau Symbolique , nous avons toujours "Sujet∪Autre" ou S∪A;
  • En ♲⃣ l'objet petit a est comme une "valeur" que le Sujet accorde à ce qui le tire dans cette pulsion unaire propre à la posture 𓁝☯, s'est l'objectivation de l'Autre à ce niveau : 𓁝⏩♲⃣𓁜;
  • En א⃣ nous retrouvons l'approche topologique de l'objet petit a dont nous parle Lacan,
  • En ⚤⃣ nous passons de l'Autre identifié comme un "tout", à un ensemble d'éléments... Et nous retrouvons le théorème de Yoneda.

Nous voyons donc se dessiner une évolution de la représentation de l'Autre allant à l'envers de celle de l'objet physique, qui apparaît plutôt sur un mode traumatique, à partir du Réel.

Il serait sans doute intéressant d'identifier certains troubles de la personnalité à des dysfonctionnements dans le développement chez le Sujet de ces deux processus en miroir de prise de conscience de l'objet et de l'Autre...

- Ça va t'éloigner de tes recherches concernant la pensée rationnelle.

- Oui, bien sûr, aussi n'est-ce pas mon intention. Mon but était ici de cadrer le coeur de ma problématique, aux limites de cet Imaginaire du Sujet par :

  • d'une part le cogito cartésien ∃⃣⚤⃣𓁜,
  • d'autre part le schéma en L 𓁝♲⃣∅⃣𓂀,
  • au centre même de l'Imaginaire, Lévi-Strauss nous livre l'économie des mouvements du Sujet entre ⚤⃣א⃣♲⃣, 
  • Freud nous donne son automatisme de répétition,
  • Quand à la dynamique du système, basée sur les échanges entre pulsion et libido, c'est le thème de "L'Homme Quantique".

Je pense que ce nettoyage étant fait, je vais pouvoir revenir à cette géométrie non-commutative qui recèle tant de promesses !


Le 04/11/2020 :

- Avant de quitter ce chantier, je fais une petite relecture à rebrousse-poil de mes derniers articles formant un tout (note 5).

Évolution croisée de l'objet et de l'Autre :

J'avais encore en tête cette idée que l'objet se constitue de façon immanente à partir de l'expérience du Réel 𓁜, quand "l'autre" ou "objet petit a" de Lacan se construit à partir du Symbolique où le Sujet est intriqué à l'Autre 𓁝☯, en relisant ce que j'avais dit de la chute de Engoulement tombant du Ciel pour s'éparpiller en trace de terre à poterie sur Terre.

L'idée qui se développe alors est la suivante : les référents "terre à poterie" du Jivaro ou "argile" pour nous, se réfèrent tous deux à un même référé, objet que je peux pétrir de mes mains. Le Sujet peut les employer l'un comme l'autre au niveau élémentaire du langage ⚤⃣𓁜, quoiqu'ils ne se situent pas dans un même contexte Imaginaire:

  1. "Terre à poterie" renvoie à son usage, en rapport direct au désir, ou à l'intention du Sujet 𓁝☯. Pour en parler, il faut donc que le Sujet effectue un changement de point de vue 𓁝⚤⃣𓁝|𓁜
  2. "argile" renvoie à mon souci de répertorier, classer ou distinguer les éléments de mon environnement, en bref à l'attention que je porte au Réel 𓁜, et donc le Sujet reste ici en position ex post : 𓁜∃⃣⚤⃣𓁜, dans un processus d'identification.

Cette différence attention/ intention me renvoie au dernier stage de Sandrine Muller- Bohard (Chamisme et énergie), qui fût le déclencheur de mon envie de reprendre tous mes développements, ou encore à Lao Tseu (voir "Lao Tseu dans le miroir").

- Tu nous ressors qu'il n'y a pas d'objet en soi mais d'objet pour le Sujet, ce n'est pas neuf ! 

- Mais alors, s'il en est ainsi, tu vois bien qu'il manque quelque chose dans le 2ème cas. Écrire 𓁜∃⃣⚤⃣𓁜, élude complètement l'environnement culturel qui a conduit à cette taxinomie, je ne sais rien du désir qui porte le Sujet à employer ce mot.

- C'est jute un mot appris.

- D'accord, autrement dit, il s'agit du désir de l'Autre, ou plus simplement de la culture qui l'a conditionné. Dans ce cas, on retrouve cette histoire implicite en complétant le tableau par cette phase d'apprentissage : 𓁝⚤⃣⏩⚤⃣𓁜.

- À mon avis tu cherches à sodomiser des lépidoptères en vol.

- Non, je cherche à systématiser l'idée de JP Changeux selon laquelle une prise de conscience est le point de rencontre entre un percept 𓁜 et un concept. Notre discussion me conduit à représenter cette nécessité par une rotation systématique du Sujet qu'elle soit explicite, dans le cas de l'actualisation d'un mythe au cours d'un rituel, ou d'un récit, ou qu'elle soit implicite lorsque l'on ne précise pas le contexte culturel de l'emploi d'un référent.

Dans une prise de conscience, nous aurions donc 𓁝|𓁜𓁝|𓁜 ou 𓁝|𓁜𓁝|𓁜, la différence entre les deux marquant des intentions différentes : 

  1.  𓁝|𓁜𓁝|𓁜: je trouve une réponse à une question;
  2. 𓁝|𓁜𓁝|𓁜 : je me heurte au Réel et cherche à mettre un mot sur la chose, pour l'identifier. (note 8)

- Soit, mais à quoi tout ceci te mène-t-il à part le plaisir de manipuler tes glyphes?

- Je fais le rapprochement entre ce que nous venons de voir de l'objet a de Lacan, et de son l'évolution ↓ s'opposant à celle ↑ de l'objet dans l'Imaginaire du Sujet et l'expérience d'Alain Aspect prouvant que la nature de l'objet dépend du choix du Sujet. 

J'ai l'idée que le niveau de complexité de l'objet quantique devient tel qu'il rejoint la façon très culturelle qu'a le Jivaro d'aborder la terre à poterie.

C'est absolument flagrant au niveau ♲⃣ où se concentrent les principes de relativité et de conservation qui font "l'âme" de l'objet en échappant au regard: son volume, son mouvement, son énergie. En ce sens, l'objet se personnifie.

- Dans le même temps le médecin coupe le Sujet en tranches pour voir comment il fonctionne.

- Oui, et c'est paradoxal : depuis Descartes et sa prise de conscience au ras des pâquerettes, l'Homme est renvoyé au Réel.

- Kant fait barrage malgré tout !

- Je te l'accorde, mais ne nous laissons pas dériver en eaux philosophiques, je voulais juste réfléchir avec toi sur cette étrange bascule à laquelle nous assistons entre le statut de l'objet et celui de l'Autre, comme du Sujet coincé entr'eux deux...

Retour sur notre représentation de l'Imaginaire

- J'étais assez content de mon petit abécédaire de l'Imaginaire en relisant le premier article, lorsque je me suis arrêté à cette réflexion : "la représentation ∃⃣⚤⃣א⃣♲⃣∅⃣ est en mode de succession, signe que je reste dans une posture logique ∃⃣⚤⃣𓁜 pour l'exprimer", autrement dit, il y a baleine sous coquillage.

- Ce n'est pas le premier hiatus entre ta propre posture et celle de l'objet dont tu parles. Tu as fait la même remarque à propos de la différence entre le temps du récit par l'auteur en  ⚤⃣𓂀 et le temps relatif du Sujet en ♲⃣𓁜 (note 6). Et puis, tu as déjà noté cette difficulté en commentant de manière récurrente l'idée d'un Imaginaire comme un oignon, en reprenant une image de Grothendieck dans "Récoltes et semailles". Tu en étais arrivé à R(⟨I1|⟨I'm|I#|Im⟩|I0⟩S avec l'écriture de Dirac. Peut-être suffit-il d'en avoir conscience? (note 7)

- Tu as sans doute raison: l'expression d'une idée passe de toute façon par ⚤⃣𓁜, à la réflexion, c'est même une nécessité prise en compte en physique quantique avec la notion d'observable. C'est ce que nous avions noté  par ⟨I'm|Im⟩, et repris dans nos glyphes avec 𓁝|𓁜.

Mais là, je m'interroge sur moi-même en ⚤⃣𓂀 dans mon propre Imaginaire, exprimant ce qui concerne 𓁝|𓁜.

- Alors ta posture ex post indique par ton discours la conscience ∃⃣⚤⃣א⃣♲⃣∅⃣𓂀 que tu as de la situation du Sujet, par ailleurs tu t'es attaché à distinguer chaque saut Imaginaire et le lecteur doit apprendre leur différence pour ne pas faire d'erreur. Il faut t'en contenter... 

La seule chose que l'on puisse dire, c'est que tu ne peux pas rendre compte d'un Sujet dont la complexité de l'Imaginaire surpasserait la tienne, de même qu'un verre d'eau plongé dans la mer ne ramène que la valeur d'un verre d'eau...

- C'est bien pourquoi je m'applique à vérifier mes hypothèses en me replongeant dans le langage mathématique et la physique...

- Eh bien plonge mon ami, plonge...

- Une dernière petite chose encore : un jour ou l'autre, il me faudra reprendre "Les mots et les choses" de Foucault ! D'une part pour reprendre ce que j'en ai déjà vu, d'autre part pour voir si l'évolution épistémologique qui se dessine ici, au fil du blog, recoupe ce que Foucault envisageait, juste par curiosité...

Hari

Note 1 :

J'aborde ce sujet dans mon livre "L'Homme Quantique", et sur ce blog dans les articles suivants :

Le dernier article reprenant le thème avec en tête la notion de "transformation naturelle" en théorie des catégories, qui ont suscité de nombreuses relectures et notes jusqu'au 11/02/2020.

Note 2 :

Voir :

Note 3 :

Cette discussion me renforce dans mon désir d'approcher le Sujet par les groupes d'homologie :

Note 4 :

C'est un sujet que j'ai traité par le passé. Objet de ma thèse en sciences économiques de 82 centrée sur les dysfonctionnements dans les organisations, j'en ai fait un outil d'analyse de la performance des entreprises, présenté dans un article :

Pour représenter de tels échanges, il faudrait plutôt revenir à ce que j'avais développé pour ma thèse et reprendre une schématique utilisant la "structure absolue" d'Abellio, que j'ai laissé de côté depuis.

Note 5 :

À savoir dans l'ordre :

Note 6 :

Voir :

Note 7 :

Pour ce qui est de cet oignon, voir :

Pour la reprise de l'écriture de Dirac voir :

Note 8 :

À  la réflexion, la différence nous renvoie à celle du chasseur de papillons et celle du directeur de musée de Lawvere autrement dit à la différence identité/ idem potence : voir ici :

Relecture du 06/11/2020 :

Il serait plus juste de dire que nous l'avons retrouvée.

Voir à ce sujet la note d'aujourd'hui dans l'article "Le point #3 - La forme canonique"

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article