Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Homme quantique

Sur les traces de Lévi-Strauss, Lacan et Foucault, filant comme le sable au vent marin...

L'Homme quantique

Le point #5 : Retour à Foucault

- In cauda venenum : ce rappel à Foucault terminant mon dernier article "Le point #5 - Lacan" me gratte le cuir, et m'oblige à reprendre ce que j'avais tiré de la lecture de Foucault (note 1).

- Pitié ! Tu ne vas pas te replonger dans ce pensum ?

- Tu as raison : c'est indigeste à la lecture, preuve que c'est un document de recherche, plus que de synthèse. Je ne sais plus trop pourquoi je me suis échauffé sur ce texte à l'époque ?

- Tu voulais faire le lien entre ce que dit Jean Piaget du développement de l'enfant dans son "épistémologie génétique" et ce que dit Foucault de l'évolution des idées au niveau de nos sociétés occidentales.

- Ah oui ! Et ce qui me gratte, c'est d'avoir fait allusion à un "Imaginaire culturel" dans le dernier article, sans avoir théorisé là-dessus. Mais pour répondre à ton inquiétude, je vais éviter d'en rajouter, pour filtrer cette logorrhée.

En relisant le texte n°2, je m'arrête tout de suite à ceci :

"Si nous avons ici deux couches Imaginaires, je poserais a priori l'étagement suivant : R<Isémiotique<Iherméneutique<Im<S; ou, en limitant mon discours à sa partie Imaginaire :

I1<Isémiotique<Iherméneutique<Im ≤  I0"

alors que j'ai encore en tête ce que je viens de préciser concernant les différents modes de répétition (voir "Faire le point #2"), je 𓂀 me pose la question de savoir si la différence Isémiotique < Iherméneutique marque une évolution et donc un véritable saut diachronique de ⚤⃣ à א⃣ ou s'il s'agit au contraire de deux concepts orthogonaux (i.e.: sémiotique⊥herméneutique) au même niveau  א⃣𓁜?

La question est d'autant plus d'actualité que j'ai abandonné l'idée d'un étagement  Imaginaire "à la demande" ou opportuniste en fonction du domaine considéré : j'en suis arrivé à l'idée que tout développement théorique s'inscrit in fine dans les cases ∃⃣⚤⃣א⃣♲⃣∅⃣, et donc le passage de sémiotique à herméneutique doit être marqué :

  • soit comme une  évolution ⚤⃣𓁜⏩א⃣𓁜 ou א⃣𓁜⏩♲⃣𓁜, à préciser;
  • soit comme deux principes ⊥ en  א⃣;
  • soit comme une dichotomie, une symétrie ou un ensemble discret en ⚤⃣

Cette problématique en tête, revenons au texte : 

"Appelons herméneutique l'ensemble des connaissances et des techniques qui permettent de faire parler les signes et de découvrir leur sens; appelons sémiologie l'ensemble des connaissances et des techniques qui permettent de définir où sont les signes, de définir ce qui les institue comme signes, de connaître leurs liens et les lois de leur enchaînement." p. 72

Nous avons l'opposition "faire parler" le signe / "ce qui constitue" le signe. En fait, le discours tourne autour du "signe" que l'on tente de cerner, et j'y verrais la différence qu'il y a entre mon "intention" = "faire parler" et "mon attention" = "se qui constitue", ce qui ramène à l'opposition 𓁝|𓁜. Reste à savoir si nous tournons autour de 𓁝א⃣𓁜 ou de 𓁝⚤⃣𓁜.

- A priori, nous sommes en ⚤⃣ puisque les "signes" sont des énoncés discrets. Par ailleurs l'idée de marquer des objets par des signes amène à les voir comme formant une "base" au sens que l'on donne d'un corps K comme "base" d'un espace vectoriel...

- Gardons cette hypothèse pour avancer dans notre relecture. Nous aurions donc par rapport à un ensemble de signes en ⚤⃣ l'opposition :

  • Herméneutique en position 𓁝⚤⃣;
  • Sémiotique en ⚤⃣𓁜;
  • Cette rotation du Sujet autour de ce miroir marquerait sa prise de conscience du monde à travers les signes qui le "représentent".

Poursuivons notre relecture :

"... La "nature" est prise dans la mince épaisseur qui tient, l'une au-dessus de l'autre sémiotique et herméneutique; elle n'est mystérieuse et voilée, elle ne s'offre à la connaissance, qu'elle déroute parfois, que dans la mesure où cette superposition ne va pas sans un léger décalage des ressemblances. Du coup la grille n'est pas claire; la transparence se trouve brouillée dès la première donne. Un espace sombre paraît qu'il va falloir progressivement éclairer. C'est là qu'est la "nature" et c'est cela qu'il faut s'employer à connaître. Tout serait immédiat et évident si l'herméneutique de la ressemblance et la sémiotique des signatures coïncidaient sans la moindre oscillation. Mais parce qu'il y a un "cran" ente les similitudes qui forment graphisme et celles qui forment discours, le savoir et son labeur infini renvoient à l'espace qui leur est propre : ils auront à sillonner cette distance en allant, par un zigzag indéfini, du semblable à ce qui lui est semblable." p. 72

- Le passage est assez embrouillé à première lecture !

- Tentons de le décortiquer encore une fois, mais cette fois-ci avec nos lunettes toutes neuves ! 

  • "nature". Fort heureusement qu'elle reste pour Foucault "mystérieuse et voilée", ce qui nous permet d'y voir le "sens" que le Sujet donne à son expérience du Réel, autrement dit le Symbolique , qui reste radicalement hors de l'Imaginaire du Sujet 𓁝;
  • "sémiotique et herméneutique" nous renvoie à une différence de postures du Sujet 𓁝 𓁜;
  • "ressemblances" ou "similitudes" qui sont au nombre de 4 (texte n°1): Convenientia/ AEmulatio/ Analogie/ Sympathie/ antipathie. Puisque ces similitudes sont distinguées sans être opposées de façon dialectique, j'en déduis qu'elle sont orthogonales entre elles, et donc que le passage de l'une à l'autre est de l'ordre de la répétition en א⃣ où l'on aurait: Convenientia⊥AEmulatio⊥Analogie⊥Sympathie.
  • "Signature" il s'agit du signe ⚤⃣𓁜 mis pour la chose qui, en dernier ressort, tombe du Ciel 𓁝⚤⃣.

Si tu acceptes cette réécriture, alors le "zigzag indéfini, du semblable à ce qui lui est semblable" ne peut que renvoyer à un effort vain (l'automatisme de répétition)  pour trouver une cohérence (ou une correspondance) entre les similitudes א⃣, autrement dit le Sujet tourne autour du niveau ♲⃣, et la scène globale où se produit le Sujet me semble être ⚤⃣א⃣♲⃣𓂀. Nous sommes dans un monde Aristotélicien, un monde d'idées d'avant la révolution Cartésienne, qui ne conceptualise pas son rapport au Réel (i.e.: absence de 𓁜). De fait, tout trauma ou toute catastrophe est un "signe" qu'il importe de déchiffrer...

=> Un monde où les "objets" naissent aux yeux du Sujet comme l'autre (voir le dernier "Point #4"), à partir de 𓁝☯.

Dans celui-ci, le Sujet peut prendre les postures suivantes (en grisé le contexte implicite):

  1. 𓁝⚤⃣𓁝𓁜א⃣𓁝𓁜♲⃣𓁝𓁜𓂀 ou : 𓁝
  2. 𓁝⚤⃣𓁝𓁜א⃣𓁝𓁜♲⃣𓁝𓁜𓂀 ou : 𓁝⚤⃣
  3. 𓁝⚤⃣𓁝𓁜א⃣𓁝𓁜♲⃣𓁝𓁜𓂀 ou :    ⚤⃣𓁜
  4. 𓁝⚤⃣𓁝𓁜א⃣𓁝𓁜♲⃣𓁝𓁜𓂀 ou : 𓁝א⃣☯ 
  5. 𓁝⚤⃣𓁝𓁜א⃣𓁝𓁜♲⃣𓁝𓁜𓂀 ou :    א⃣𓁜sémiotique des signatures
  6. 𓁝⚤⃣𓁝𓁜א⃣𓁝𓁜♲⃣𓁝𓁜𓂀 ou : 𓁝♲⃣herméneutique de la ressemblance
  7. 𓁝⚤⃣𓁝𓁜א⃣𓁝𓁜♲⃣𓁝𓁜𓂀 ou :    ♲⃣𓁜
  8. 𓁝⚤⃣𓁝𓁜א⃣𓁝𓁜♲⃣𓁝𓁜𓂀 ou : 𓁝☯ = #1

Comme tu peux le constater, le Sujet est bel et bien coincé dans un Imaginaire bordé par le Symbolique, condamné à tourner en rond entre les postures 1 à 8 dans un sens ou dans l'autre. Par ailleurs il y a bien deux niveaux de similitudes : le premiers où elles sont ⊥, le second où l'on tente de les concilier. J'avais noté comme ceci le système de correspondances (texte n°1)

similitude entre objets   similitude entre signatures
convenientia => sympathie
aemulatio => analogie/ convenientia
analogie => sympathie/ aemulatio
sympathie/ antipathie => analogie

Il y a bien une phase de recherche des similitudes entre les signes, qui se joue entre  𓁝א⃣ et א⃣𓁜

  1. 𓁝⚤⃣𓁝𓁜א⃣𓁝𓁜♲⃣𓁝𓁜𓂀 ou : 𓁝א⃣☯ 
  2. 𓁝⚤⃣𓁝𓁜א⃣𓁝𓁜♲⃣𓁝𓁜𓂀 ou :    א⃣𓁜

et une recherche des similitudes entre similitudes, qui se joue entre 𓁝♲⃣ et  ♲⃣𓁜

  1. 𓁝⚤⃣𓁝𓁜א⃣𓁝𓁜♲⃣𓁝𓁜𓂀 ou : 𓁝♲⃣
  2. 𓁝⚤⃣𓁝𓁜א⃣𓁝𓁜♲⃣𓁝𓁜𓂀 ou :    ♲⃣𓁜

Le "zigzag indéfini du semblable au semblable" marquant l'incomplétude de la position ex post : ♲⃣𓁜.

- Note que les physiciens modernes ne font pas mieux avec leurs théories sans fin de cordes, masse noire etc. qui ne parviennent pas à unifier la physique...

- Tout à fait et fort heureusement !

- Comment cela ?

- Si l'on pouvait donner un sens parfaitement défini et univoque à l'Univers, ce serait notre mort... thermique !

"Tout serait immédiat et évident si l'herméneutique de la ressemblance et la sémiotique des signatures coïncidaient sans la moindre oscillation."

"Sans la moindre oscillation", le sujet meurt de nos jours car nous ne sommes plus dans un système Aristotélicien, mais Galiléen.

À première vue, cette réécriture me semble aller très vite au coeur de la problématique de Foucault.

- Il va quand même te falloir vérifier sur pièces.

- Bien entendu, mais ce sera pour une autre fois.

Bonne méditation.

Hari

 ∃⃣⚤⃣א⃣♲⃣∅⃣  ☯ 𓁝 𓁜 𓂀  ⏩ {} ∈ ⊥ א ∞ ∪ ∩

↑̲ ↑̊ ↓̲ ↓̊↑̣ ↓̣↑↓←→⇅⇆ א⃨ א⃛   ↿↾⇂⇃⥙⥜ ⥝ R(⟨I1|⟨I'm|I#|Im⟩|I0⟩

Note 1 :

Nous allons passer en revue l'ensemble de mes articles sur "Les mots et les chose" :

  1. "Retour à Michel Foucault" du 14/12/2018
  2. "Retour à Foucault : l'épistémè du XVIè siècle" du 18/03/2019
  3. "Retour à Foucault - Représenter" du 20/03/2019
  4. "Retour à Foucault - Représenter -suite" du 21/03/2019
  5. "Retour à Foucault - Épistémè/ mathesis -taxinomia" du 25/03/2019
  6. "Retour à Foucault - Mathesis taxinomia et genèse" du 26/03/2019

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article