Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Homme quantique

Sur les traces de Lévi-Strauss, Lacan et Foucault, filant comme le sable au vent marin...

L'Homme quantique

Le point #6 - Retour à Spinoza

- Je n'en finis plus avec cette mise au point.

Après relecture du point #5 sur Foucault, je retrouve Lévi-Strauss au point #3 puis Lacan au point #4 et j'y ajoute des notes de relecture, qu'il me semble nécessaire de ramasser ici en un article.

- De quoi parles-tu ?

- De la défiance que l'on doit avoir envers soi-même. Mon propre Imaginaire, que je canalise et réduit par des métaphores, ici et maintenant, aux niveaux ∃⃣⚤⃣א⃣♲⃣∅⃣𓂀, contamine non seulement ce que je vois des objets, du Sujet, ou de l'Autre, mais également ce que je comprends de la culture commune à une époque donnée dans laquelle baigne le Sujet.

Il faut donc que je clarifie deux choses, afin de situer correctement l'Imaginaire d'un Sujet dans une culture donnée : 

  1. À quels niveaux Imaginaires le Sujet 𓁜 a-t-il accès ?
  2. Comment se définissent pour lui 𓁜 les niveaux que je 𓂀 lui attribue ?

- Attends, si tout est relatif, et mouvant, à quoi te servent tes tentatives de rationalisation ?

Caratérisation des niveaux Imaginaires :

- Ma thèse est que si le nombre et la nature des niveaux varient d'une culture à l'autre, en revanche les mécanismes mis en oeuvre sont similaires. Je te donne un exemple : lorsque je dis qu'Évariste Galois et un Jivaro naviguent de la même façon entre les niveaux ⚤⃣א⃣ de leur Imaginaire :

  • Galois ajoute une extension au domaine de définition d'un polynôme;
  • Le Jivaro fait l'extension de jalouse à potière pour caractériser la femme.

Eh bien je parie que les mécanismes mentaux, au niveau des synapses du cerveau, sont du même ordre.

- Mais j'ai peur que ton Jivaro n'ait aucune idée de la différence discret/ continu, de l'axiome de séparabilité ou de la nécessité de faire l'hypothèse d'un point à l'infini ∞ sur la droite des réels R en א⃣.

- C'est exactement le sujet de ma préoccupation. Il nous faut donc trouver la racine commune aux niveaux א⃣ de l'un et de l'autre. L'exercice est intéressant en soi, puisqu'il nous force à retracer la généalogie des concepts, et c'est encore un travail d'archéologie du savoir, chère à Foucault.

De façon très primitive, ou pourrait dire que א⃣ est le niveau où le Sujet accepte la coexistence de concepts qui ne se réduisent pas à la dichotomie élémentaire du langage en ⚤⃣ dont nous parle Lévi-Strauss.

- D'où la nécessité d'un niveau ♲⃣ où retrouver l'harmonie perdue ?

- Oui, et je crois que l'on ne fait pas plus simple. Cette différenciation ⚤⃣/ א⃣/ ♲⃣ extrêmement rustique découlerait du besoin humain de retrouver la simplicité dichotomique de Lévi-Strauss, mais ça ne passe pas par la dialectique ! La dynamique du mouvement étant due à cette aspiration unaire 𓁝☯ dont parle Lacan.

- Lacan/ Lévi-Strauss/ Foucault.. Tu t'amuses à faire du "name spreading" ?

- Je me sens comme une bille de flipper renvoyée d'un boomper à l'autre, mais rassure-toi : je pense que nous arrivons dans une zone plus stable.

Niveaux accessibles :

À la réflexion et après avoir écrit "Le point #5 Retour à Foucault", je doute que la culture Jivaro permette aux individus d'appréhender et d'identifier les intrusions du Réel dans leur Imaginaire comme telles. Tout ce qui les entoure est médiatisé par leur culture, et de ce fait, les objets tels que "terre à poterie", "engoulement", et  l'Autre, ici "femme", ou "potière" se  conçoivent comme issus de leur système Symbolique : le Sujet n'et jamais en contact immédiat avec le Réel 𓁜.

Il n'y aurait donc pas d'évolution culturelle de ce point de vue jusqu'au XVIè siècle dans les civilisations Européennes.

Pourtant, en suivant Freud et Lacan cf. point #4, nous avons pointé une évolution symétrique entre la prise de conscience de l'autre ↓ et celle de l'objet ↑ qui se constate chez l'enfant alors même qu'il n'est pas totalement englué dans sa culture.

Il me faut donc amender une présentation que j'ai établie en appartenant à une culture Indo-Européenne, ayant depuis le XIIIè siècle appris à manipuler le concept de "vide", via l'adoption des chiffres arabes, et compris la révolution Cartésienne avec l'idée d'une existence "immanente", autrement dit où l'écriture ∃⃣𓁝|𓁜∅⃣𓂀 a un sens.

Si nous en revenons à ce que nous dit Lévi-Strauss de la structure des mythes, la spécificité du concept Symbolique tient au fait qu'il est connoté dans les mythes 𓁝⚤⃣, quand le Sujet identifie ou dénote les "objets" et les "autres" en s'y référant par leurs noms ⚤⃣𓁜.

En langage des catégories: il y a identification ↑ des objets Imaginaires (objet ou autre sujet) et idempotence ↓ des symboles (voir "identité et idempotence".

Autrement dit la bascule  𓁝/𓁜𓂀, concernant l'essence même du stade du miroir, est plus rustique, plus résiliente que la présentation moderne que j'en fait ∃⃣𓁝|𓁜∅⃣𓂀.

Ce point étant assuré, nous pouvons distinguer trois étapes de notre propre évolution Européenne :

  1. Imaginaire "unipolaire mythique" = ⚤⃣א⃣ ♲⃣𓂀 
  2. Imaginaire "unipolaire cartésien" =  ∃⃣⚤⃣♲⃣𓂀
  3. Imaginaire "bipolaire" ou "post-cartésien" = ∃⃣⚤⃣א⃣♲⃣∅⃣𓂀

J'aimerais y retrouver les trois modes d'entendement de Spinoza :

  1. Pensée mythique = pensée transcendante ou de seconde espèce ;
  2. Pensée cartésienne = pensée immanente ou de première espèce ;
  3. Pensée "moderne" = pensée de troisième espèce ou mixte.

quoique le spectacle du Monde actuel me fasse douter que nous arrivions un jour à cet entendement de 3è espèce. Disons plus modestement que l'ouverture du champ Imaginaire sur deux pôles en est une condition nécessaire, mais pas suffisante...

Tu noteras malgré tout le caractère exceptionnel de la révolution Cartésienne, amorcée par Galilée, bien entendu : tout révolutionnaire a des précurseurs... Disons que Descartes l'a "identifiée", quoique cette révolution marque un appauvrissement de la pensée rationnelle limitée à la dialectique dans le champ Imaginaire ⚤⃣♲⃣, quand l'homme moderne retrouve la structure ⚤⃣א⃣♲⃣ et la complexité intellectuelle de l'homme primitif...

Relativité culturelle :

- Pourquoi insistes-tu sur une spécificité "européenne moderne" ?

- Parce que nous ne sommes pas seuls au monde, et que nous n'avons pas revu tout ce que l'ethnologie nous apprend.

Nous sommes culturellement proches des "religions du Livre" où pour l'essentiel le principe divin, placé en ☯ est unique, mais d'autres approches insistent sur la dualité du Yin et du Yang par exemple. Il faudrait également discuter des divinités trinitaires propres aux indo-européens selon Dumézil, ou encore de l'opposition chamanique chez les Bororos entre le Bari et l'Aroettowaraare (voir L'Homme Quantique).

Sans parler du Confucianisme qui insiste sur le respect de la loi et du Taoïsme proposant une voie plutôt immanente; ou encore du Bouddhisme avec une aspiration à la contemplation de la vacuité de l'Être...

- Tu as même fait sur ce blog un rapprochement entre les chakras et nos sept niveaux ∃⃣⚤⃣א⃣♲⃣∅⃣☯ (voir: "Imaginaire et chakras").

- Oui, et il y aurait encore des livres à écrire sur le sujet. Cependant, si j'ai bien conscience d'être dans une culture spécifique, il me semble, je dis bien il me semble, que cette structure minimale, tirée de réflexions concernant la structure même du langage mathématique, et en particulier de la théorie des catégories, doit permettre d'y articuler simplement les approches privilégiées, ou permises par ces différentes cultures !

- N'est-ce pas un peu présomptueux ?

- Mon plus grand souhait serait que d'autres s'emparent de ces outils mis ici à leur disposition, pour éprouver mon approche dans d'autres champs de connaissance: car je reste limité à ma propre histoire...

Au sujet de mon rapprochement entre chakras et niveaux Imaginaires, je ne suis pas sûr qu'une pensée plus ou moins chamanique ou ésotérique puisse réellement s'ancrer dans le Réel 𓁜.

- Peux-tu préciser ?

- La pensée chamanique fait bien un lien entre ce qui est à terre et ce qui est élevé, mais toujours en se référant en dernier ressort au niveau Symbolique 𓁝☯ comme nous l'avons vu de la pensée mythique.

- Et comment fais-tu la différence avec l'approche scientifique du Réel 𓁜?

- L'expérience d'Alain Aspect est exemplaire à ce sujet ! Seul un physicien prend le risque de voir sa thèse contredite par l'expérience du Réel, même si, en l'occurrence, la question porte sur l'influence de l'intention du Sujet sur son attention au Réel, une question que d'autres situeraient dans un champ philosophique (j'en parle dans "Le point #4"). 

Dans cet esprit, je fais l'hypothèse que le domaine Imaginaire ouvert ∃⃣⚤⃣א⃣♲⃣∅⃣𓂀 est suffisant pour rendre compte de ma propre expérience du Réel, comme de celle de tout autre Sujet. et dans le but de valider cette thèse je tente de ramener à ce schéma ma compréhension de la physique et du langage mathématique qui l'exprime. Si j'arrive à y faire entrer la physique quantique ET la relativité, j'estime que j'aurais montré la consistance de mon approche. 

Bon, là, je pense avoir bien situé ma position personnelle 𓂀 dans son contexte culturel, ainsi que mon objectif !

Hari

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article