Mutations sociales

Publié le par Hari Seldon

Où ai-je la tête ?

 

J'ai toujours l'esprit d'escalier.

Hier, dans ma dernière note, en parlant des peuples qui, lorsqu’ils se révoltent contre leurs dirigeants jugés trop tyranniques se recentrent sur des formes culturelles acquises de longue date (il faudrait préciser ce qui est « long » en la matière) par suite d’un automatisme de répétition ; j’ai complètement zappé la classification des différents types de gouvernements qu’à établie Abellio, à l’aide de la structure sénaire.

Il faudrait donc voir comment s’effectue le passage d’un type de gouvernement à l’autre (ce que ne fait pas Abellio) : modèle impliquant 2 ou 3 niveaux sénaires (à vérifier), pour décrire cette évolution.

    1.  La forme canonique doit permettre de décrire les conditions du changement.
    2. L’automatisme de répétition devrait permettre une prédiction sur le sens de cette évolution.

    Ceci devrait fournir une grille de lecture, à vérifier sur le terrain. S’il y a prédiction est vérifiable, la théorie devient falsifiable, on rentre dans le dur.

     

    Pense bête:

      1. Un mécanisme à 2 niveaux où le peuple en question serait en position ex-ante, serait soit une action symbolique soit une manipulation imaginaire (cf structure de l'hypnose).
      2. Un mécanisme à 3 niveaux permet une manipulation symbolique.

      Il y a en fait plusieurs chemins possibles, mais qui doivent aboutir, malgré tous les détours imaginables, aux types de gouvernements mis en structure par Abellio.

       

      Comme vous le voyez, ça ce précise.

       

      Bonne journée

      Hari

      Publié dans sciences humaines

      Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

      Commenter cet article