Zizek

Publié le par Hari Seldon

Zizek

Je découvre Zizek, à travers son livre "comment lire Lacan", ainsi qu'en regardant les nombreuses vidéos où l'on peut y voir ses divers interventions.

C'est René Lew, qui, il y a déjà quelque temps m'avait demandé, à la lecture de mon manuscrit, si je n'avais pas lu Zizek. Et puis j'ai laissé courir.

Tant mieux sans doute, car sa lecture, en me focalisant sur lui, m'aurait détourné de ce qui m'est venu à l'esprit ensuite, en réaction aux remarques concernant l'aspect quantique de notre Imaginaire.

Tout arrive donc à point. Et j'ai là, sans doute le fil rouge pour le prochain manuscrit: relire Lacan avec Zizek. Et faire le lien entre la dynamique psychique individuelle et la dynamique sociale.

Par exemple, dans sa dernière vidéo, le parallèle qu'il fait entre la position du leader, dans un mouvement révolutionnaire, et celle du psychanalyste dans la cure. Cette place de celui "supposé savoir" selon les termes de Lacan, qui permet à l'analysant d'avancer dans sa cure, comme un mouvement se structure d'imaginer que son leader (j'allais écrire dealer... lapsus) sait où ils vont. De même concernant le phénomène de transfert, qui nous ramène, bien entendu Lévi-Strauss et la fonction mythique.
Ne vous étonnez pas après cela si l'avenir des héros est bien sombre...

Question marketing:

J'ai là un axe pour attaquer l'un des segment de mon lectorat potentiel de l'"Homme quantique": à savoir, des articles de commentaires de certaines assertions de Zizek.

A suivre

Hari

PS: Zizek est impossible à regarder, toujours en mouvement, avec pas mal de tics... Virginie me dit que je fais comme lui, alors là, c'est trop: même âge, même barbe, si en plus j'ai ses tics, où allons-nous?

Commenter cet article

Hari 16/09/2014 10:11

Très étonnant: en relisant l'article sur l'Ecosse, le blog me propose cet ancien article sur Zizeck, dans lequel, je parle précisément de la position du leader politique comme sujet supposé savoir. Réflexion qui par ailleurs m'avait été faire sur Mediapart au sujet de l'un de mes commentaires: vous vous positionnez en "sujet supposé savoir"... Comme quoi, les idées que l'on a en tête s'arrangent toujours pour venir à la conscience par un moyen ou un autre et conditionnent notre comportement de façon perceptible... Et l'actualité (Ecosse, Catalogne, Ligue du Nord) nous indique qu'il est réellement temps de s'intéresser sérieusement à l'action individuelle en rapport avec les mouvements de masse. Sorte d'effet balancier: alors que l'évolution dans le domaine historique nous a fait passer de l'étude des monarques et des batailles à l'étude de la vie quotidienne, il semble bien que la vie politique nous tire à présent en sens inverse...