Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur les traces de Lévi-Strauss, Lacan et Foucault, filant comme le sable au vent marin...

L'Homme quantique

Cohérence épistémologique suite 1

Comme en chirurgie des tissus mous, il y a deux mouvements distincts dans ce blog :

  • Soit je coupe, et il s'agit d'approfondir la réflexion, en me coupant de mes propres jugements et a priori,
  • Soit j'écarte les lèvres de la plaie pour mieux voir ce qui échappait à ma vue, il s'agit alors d'explorer une thèse, un bouquin, de ce nouveau point de vue. 

Par exemple, mes articles sur Bourdieu, Corcuff ou ce livre d'Alain de Libera dans lequel je me noie actuellement, sont des explorations, un article tel que "cohérence épistémologique" est un geste plus dramatique : il y a un avant et un après.

En l'occurrence, il s'agissait de penser au-delà de Spinoza...

- Merci pour le rappel : ceci t'a conduit à sortir les concepts de covariance et de contravariance de leur cadre purement mathématique; en les considérant comme deux façons de passer d'une pensée en mode ♢ à sa trace en mode ♧.

- C'est cela. Mais si tu t'en souviens, j'étais parti d'une réflexion sur le fait que la distinction entre les deux premiers entendements de Spinoza pouvait s'exprimer en séquences temporelles, et donc par un auteur dans une narration en (...𓂀.

"Les concepts peuvent se constituer de deux façons : (Note 1)

  • Immanente : S↑
  • Transcendante : S↓.
  S↑ ([∃]⏩[⚤]⏩[#]⏩[♲]⏩[∅])𓂀
  S↓ ([∅]⏩[♲]⏩[#]⏩[⚤]⏩[∃])𓂀

Autrement dit, je me suis exprimé sous forme narrative, sur deux sortes de passage ♢↓♧, mais je n'ai pas traité de ce qu'il pourrait advenir de la pensée même de Spinoza en mode ♢. J'ai dit ce que je pouvais en voir "par en dessous" ou en posture ex ante, sans comprendre la forme propre à un discours en mode ♢.

- Pourquoi y reviens-tu maintenant ?

- Parce qu'en début de mois, comme toujours, en lisant les statistiques du blog, je vois que certains relisent d'anciens articles, ce qui pique ma curiosité, et m'offre l'occasion de les redécouvrir moi-même. C'était encore le cas ce mois-ci pour l'article "notes de lecture de Scientia Egregia".

- Oui, je me souviens que tu y es même revenu au point de pondre un nouvel article "L'entendement de 3e espèce".

- Mais il s'agissait encore, avec la formule de Stoke, de traiter du passage ♢↓♧. Cependant, pour me raflaîchir la mémoire, j'ai revu les vidéos de Wildberger sur l'homologie (voir "penser la physique autrement"):

An introduction to homology - NJ Wildberger

Et comme j'ai tout oublié de ce que j'ai écrit sur les groupes d'homologie (voir "#3 topologie algébrique"), j'en suis revenu à cette récap d'une introduction à la topologie algébrique dans la vidéo "AlgTop Review #3" :

Fig. 1 - Alg Top - Review #3 NJ Wildberger

Et là ça fait tilt : ce qui se présente en mode ♧ sous la distinction entre termes temporels de succession ↑ ou de régression ↓, se présente en mode ♢, dans une expression de niveau [#] en termes d'opérateurs à gauche ou à droite.

Ou plus précisément, dans un groupe non commutatif, il y a deux façons complètement distinctes (ou ⊥) de partitionner un groupe en sous-groupes.

Et l'impossibilité du passage 𓁝[♲]/[♲]𓁜 auquel se heurtent Platon, et ensuite Aristote, jusqu'à Abélard (en attendant de lire la suite) en mode ♧ se retrouve en mode ♢ en termes topologiques.

Du coup, le passage d'un entendement de 3e espèce aux deux premiers S↑ et S↓, que l'on peut voir comme une brisure de symétrie, dans un récit d'ordre temporel ou causal  (...)𓂀, trouverait sa correspondance en mode ♢, dans le passage de groupe commutatif, à groupe non-commutatifs gauche/ droite, dans une expression graphique  (...)𓂀

Mais je suis incapable d'aller plus loin aujourd'hui sans une piqûre de rappel en topologie algébrique...

- Que fais-tu alors? Tu continues ton exploration de la querelle des universaux, ou tu replonges dans la topologie ?

- Je vais laisser mûrir tout ceci, car je sais maintenant dans quelle direction creuser, pour voir clairement comment fonctionne le cerveau en mode ♢; mais avant cela il faut vraiment en finir avec ce bouquin qui me colle à la peau depuis  plus de six mois !

En mode rumination,

Hari

Note 1

Pour coller à la querelle des universaux, il faudrait être plus précis : 

  • Les concepts se construisent dans la démarche immanente S↑, pour aboutir à 𓁝[♲];
  • Les idées au sens platonicien, résultent d'un processus transcentdant S↓ pour aboutir en [♲]𓁜.

Note 2 :

J'ai relu cet article de 2019 : "Représentation du temps et de la causalité", ce qui m'a conduit à y rajouter une note pour faire le lien avec ce qui vient d'être discuté ici.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article