Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur les traces de Lévi-Strauss, Lacan et Foucault, filant comme le sable au vent marin...

L'Homme quantique

Ikebana

- Un jour, il faudra nous expliquer ton goût pour le Japon...

- Un jour, sans doute; mais pour l'instant, je dirais que ce bouquet symbolise à la fois la simplicité et la beauté, ou plutôt que la beauté découle d'une façon d'épurer le Réel. Tout au moins (sans me prononcer sur la généralité de la chose), est-ce une esthétique à laquelle je suis sensible.

- Et ça te vient comme ça, tout de go ?

- Non, bien entendu. Il y a d'abord ma relecture matinale d'un article écrit en 03/ 2019 sur les Mots et les Choses (voir "Retour à Foucault - epistémè mathesis/taxinomia"). J'y ai ajouté une note de bas de page qui se termine par ce schéma :

      taxinomia  
logique intuitionniste [⚤] [#] 𓂀
     
  [⚤] [#] 𓂀
logique du 1er ordre mathesis   (carte)  

Et je dois dire qu'il résume, très simplement à mes yeux, bien plus que j'ai pu en écrire, de ce duo mathesis/  taxinomia, voire plus que Foucault lui-même y a sans doute mis à l'origine...

En corrigeant ainsi mon article, une idée qui cherchait son chemin depuis bien longtemps s'est imposée comme évidente ce matin :

Lorsque l'esprit s'ouvre, en passant du niveau [⚤] au niveau [#], (1)
il se développe corrélativement en mode ♢.

- Il faut dire que tu as mis bien longtemps à distinguer ces modes de penser. Le déclic, si ma mémoire est bonne, s'est produit lorsque tu t'es posé la question de passer de la posture finale ex ante 𓁝[∅] à une hypothétique posture ex post 𓁜, en te disant "et si je refaisais un autre tour dans mon Imaginaire" ? D'où cette première représentation :

  [∃] 𓁝⇅𓁜[⚤]𓁝⇅𓁜[#]𓁝⊥𓁜[♲]𓁝⇆𓁜[∅] 𓂀
     
[∃]𓁝⇅𓁜[⚤]𓁝⇅𓁜[#]𓁝⊥𓁜[♲]𓁝⇆𓁜 [∅]   𓂀

- Merci pour le rappel, mais tu vois immédiatement que ta narration de cet épisode se fait en [⚤] : il y a un avant et un après, ce qui est le propre de la narration. Or, dès que tu as franchi le pas, sans possibilité de revivre l'état antérieur de ta conscience, tu réorganises alors ton Imaginaire de cette façon:

Comme c'est difficile à décrire dans un texte, nous avons procédé à une mise à plat, de la même façon qu'en topologie l'on met à plat un pneu (voir ici) pour en parler. Ce qui nous donne cette représentation : 

[∃] [⚤] [#] [♲] [∅] 𓂀
[∃] [⚤] [#] [♲] [∅]  𓂀

- Avec l'idée que, dans cette représentation, le passage d'un mode à l'autre (i.e.: ⇅) n'est pas de même nature que celui d'un niveau à l'autre (i.e.: ⇆). (Note 1)

- Exactement, autrement dit les concepts ⇆ et ⇅ sont "orthogonaux" entre eux, et notre représentation sur un tableau est en soi une "taxinomie", ce qui implique, pour en revenir à notre texte sur Foucault, que nous sommes ici pleinement dans une représentation graphique [#] d'une pensée de type topologique [#]. Comme tu le vois, ceci reboucle sur notre constat (1).

C'est comme si notre expression elle-même évoluait en passant de la narration (i.e.: temporelle) d'une pensée limitée à la logique du 1er ordre :

[∃] [⚤]     𓂀

à la représentation graphique (i.e.: spatiale) dans le même temps qu'elle se déploie sur deux niveaux (discret et continu#)  ET deux modes (objectif et topologique):

[∃] [⚤] [#]   𓂀
[∃] [⚤] [#]     𓂀

- Laisse-moi deviner : le pas suivant serait une pensée exprimée par des topos?

- Tu vois quand tu veux ! Effectivement, le pas suivant est le passage d'une pensée de niveau [#] à une pensée de niveau [♲], où ce qui nous intéresse, au-delà de l'aspect géométrique des choses, c'est la conservation d'une substance. Ce peut être un volume d'eau que tu transvases d'une flûte à champagne dans un bol, mais c'est également la conservation du mouvement (qu'il s'agisse de Galilée ou d'Einstein) et nous en venons au triptyque d'Emmy Noether. Je n'y reviens ici que pour en tirer les conséquences en termes de représentation :

Le passage au niveau [♲]
implique le développement de la pensée en mode syntaxique ♡.

Et le récit devient un énoncé syntaxique :

[∃] [⚤] [#] [♲] 𓂀
[∃] [⚤] [#] [♲]   𓂀
[∃] [⚤] [#] [♲]   𓂀

- Et comment s'exprime cette syntaxe ?

- Elle est d'une simplicité biblique mon ami, et c'est Grothendieck qui nous en donne la clef dans cette formule : 

"Le topos est le lit commun du discret et du continu#".

- Je ne vois pas ?

- Cette syntaxe ♡ s'exprime en théorie des catégories en termes de "propriétés universelles", impliquant certaines postures et mouvements du Sujet pour qu'il s'exprime de façon cohérente ou "stable". Ceci se traduit par différentes règles  :

  • En mode  ♧: une règle d'équivalence (de niveau [♲]), entre les niveaux [#] et [⚤] (c'est en particulier toute la théorie de la "mesure");
  • Le passage du mode ♢ au mode ♧ s'exprime sous forme de "transformations naturelles";
  • Les rapports du Sujet 𓁝𓁜 aux objets initial/ final sont [∃]𓁜 et 𓁝[∅].

- Ta représentation ne s'intéresse donc qu'à la théorie des catégories ?

- Non, ce langage nous sert uniquement à mettre au clair les mouvements du Sujet 𓁝𓁜 dans son Imaginaire. Mouvements idéaux qui, selon moi, doivent se retrouvent dans tous les champs du savoir, de la physique à la psychologie.

- Je veux bien tout ce que tu veux, mais si je te suis, le passage du mode ♢ au mode ♡ ou ♢⇅♡, devrait être "orthogonal" au premier passage ♧⇅♢, or tu nous les a dessinés sur un même plan...

- Oui, c'est une nouvelle difficulté à surmonter. Je m'y étais déjà frotté lors de ma première présentation au groupe CLE (voir ici); et j'en étais venu à une sorte de tessarac (voir ici) :

- Et tu parlais de simplicité ???

- Entendons-nous : il n'est pas exclu que pour apprécier cette simplicité il nous faille faire quelque effort pour accéder au bon point vue. Lorsque tu lis "ce texte", as-tu conscience de toute la mécanique mise en branle dans ton cerveau ? Non, bien sûr. L'art de l'ikebana est-il inné ? Non, bien entendu. Et bien, médite sur ce tessarac jusqu'à voir de quelle façon le cube intérieur devient extérieur petit scarabée ...

- Un effort, mais pour quel gain ?

- Pour voir simplement les choses, avec une grande économie intellectuelle. Regarde comme notre schéma condense tout le discours de Foucault et ouvre à des perspectives que l'auteur n'aurait pu voir.

      taxinomia  
logique intuitionniste [⚤] [#] 𓂀
     
  [⚤] [#] 𓂀
logique du 1er ordre mathesis   (carte)  

En prime, si je puis dire, cette orchestration des idées dans l'Imaginaire du Sujet permet de relever une pensée boiteuse aussi clairement qu'un couac dans une symphonie.

- Toujours Wittgenstein ? Les problèmes philosophiques seraient des embarras du langage... Un exemple ?

- Nous pouvons revenir aux considérations de Sartre sur l'existentialisme par exemple (voir : "Les neurones de la lecture Dehaene #2") :

"... il faut bien, dans ma lecture, que je reconnaisse le mot en tant que percept correspondant à un concept déjà acquis (cf. Le Ménon). Il y a une oscillation entre ce déjà-là et cette constitution du sens, qui n'est pas épuisé dans une présentation de niveau [⚤], or Sartre en s'exprimant en termes de succession temporelle n'est tout simplement pas dans la bonne posture (i.e. (l'existence⏩l'essence)𓂀Sartre) pour en parler ! Vois-tu comment l'utilisation de mes glyphes permet simplement de débusquer les discours portant à faux?"

Tu peux considérer les deux concepts d'essence et d'existence comme des "classes" en [#], orthogonales entre elles. Et donc, pour les comparer, tu ne dois pas régresser en [⚤], dans un narratif d'ordre temporel, mais monter en [♲] pour y chercher un principe de conservation, lié à ce qui serait (existence ou essence), autrement dit le Sujet 𓁝𓁜. Il faut donc en revenir à Spinoza, et à l'entendement de 3ème espèce, conjuguant immanence et transcendance, ou encore au topos conjuguant le discret vu 𓁜 et le continu vu 𓁝, soit : (𓁝⇆𓁜)𓂀.

Vois-tu l'économie des moyens dans ce dialogue ?

  • Sartre : (l'existence𓁜 ⏩ l'𓁝essence)𓂀Sartre
  • Hari : proposition indécidable car (𓁝⇆𓁜)𓂀H, et ceci en mode ♧, ♢ ou même ♡ !

- Avoue que tu te rêves en 1er Orateur de la Seconde Fondation, au coeur de la bibliothèque de Trantor. D'ailleurs, tu as déjà le physique de Preem Palver...

- Mon pseudo, Hari Seldon, n'est-il pas déjà celui du fondateur lui-même ? 😏

Hari

Note 1 :

Il y a une difficulté typographique liée à notre usage des flèches :

  • En mode ♧ 
    • lorsque j'écris [∃]𓁝𓁜[⚤] , je me réfère au saut diachronique élémentaire entre l'objet et sa représentation;
    • lorsque j'écris [♲]𓁝𓁜[∅], je me réfère à un principe d'équivalence.
  • En mode ♢, à ce premier usage (qui reste pertinent) s'ajoute des considérations concernant  :
    • le passage d'un niveau à l'autre [α][β]
    • le passage d'un mode à l'autre ♧♢ 

Si quelqu'un à une idée pour améliorer cette typographie, il est le bienvenu ! 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article