Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur les traces de Lévi-Strauss, Lacan et Foucault, filant comme le sable au vent marin...

L'Homme quantique

Passage à l'Orient : Mu, Ma et Aida

Le caractère Mu 無 en style cursif. L'animation reproduit un des tracés calligraphiques possibles.

- Samedi dernier, en farfouillant dans les rayons d'une petite librairie fort sympathique de Belfort "Au chat borgne", je tombe sur "Ma et Aida", un recueil de textes aux éditions Picquier autour de deux concepts fondamentaux de la culture Japonaise. Je ne sais pourquoi, en feuilletant les premières pages, je retrouve en Ma ce que j'appelle "posture ex post" 𓁜 et en Aida la posture "ex ante" 𓁝, les deux concepts s'écrivant avec le même sinogramme (間).

Tout exité par ma découverte, j'en parle à M. H., à Sao Paulo qui, contente de voir que je m'intéresse à sa culture, m'indique qu'à ses yeux, le plus important, c'est le Mu (無) qui est à la fois tout et rien...

- Tu t'éloignes bien loin des gesticulations de ton Sujet plongé dans son Imaginaire (voir "Résumé de présentation"):

[∃]𓁝⇅𓁜[⚤]𓁝⇅𓁜[#]𓁝⊥𓁜[♲]𓁝⇆𓁜[∅]𓂀

Mu (無)

- Pas tant que cela, je crois même que ces considérations nous renvoient à ce que j'ai pu écrire dans "la profondeur des images plates" au sujet de la définition du vide: 

"... J'avais retenu à l'époque celle-ci : ∅ = { x  A | x  x }, qui tu l'avoueras est un peu tarabiscotée. Celle que je retrouve aujourd'hui sur Wikipedia me semble plus intéressante : "il existe un ensemble sans élément". Bien entendu, les mathématiciens tordent du nez dessus, et fondent l'existence de ∅ (bel oxymore) comme  résultant du prédicat précédent, mais l'on a beau se tortiller en tous sens, force est de constater que ce ∅ ne peut être approché par le Sujet qu'en posture ex ante 𓁝."

En fait, ce "retour" à une définition "essentielle" du vide (i.e.: il existe un ensemble sans élément) est un peu naïve, et pour tout dire par trop Occidentale; alors que la définition ∅ = { x  A | x  x } me semble renvoyer directement à ce Mu (無) beaucoup plus subtil !

- Peux-tu préciser ?

- Le vide se présente comme l'ensemble des éléments qui ne sont pas eux-mêmes. À la réflexion, il s'agit là du constat d'une impossibilité logique, qui ne tient pas tant à la nature des choses qu'à notre façon de les envisager.

La réponse ∅ à la question { x  A | x  x }? est du même ordre que celle donnée par Zhaozhou au moine qui lui demandait si un chien a l'essence d'un Bouddha.

Chinois traduction
趙州和尚、因僧問、狗子還有佛性也無。州云、無。

Un moine demanda à Zhaozhou: « Un chien a-t-il l'essence d'un Bouddha ? ».

Zhaozhou répondit, "Wú" (en japonais, Mu).

Ce texte est tiré d'un recueil de 48 koans, "la passe sans porte" : 無門關 (note 1)

Vois-tu la subtilité ? Zhaozhou ne peut rien répondre d'autre que Mu (無) parce que la question en elle-même n'a pas de sens; de même que { x  A | x  x } n'a pas de sens.

Ma et Aida (間)

Je n'ai lu que les premières pages du livre, aussi ce que j'écris ici n'est-il qu'une réaction à chaud, mais je veux te faire part de mon enthousiasme naïf, sans filtre, quitte à me reprendre ensuite.

Il y a dans la question une mise en rapport de deux éléments dans un espace qui n'existe pas: un chien et "l'essence de Bouddha" qui n'ont pas plus à faire ensemble que l'existence d'un élément x qui ne serait pas lui. Je parle ici d'éléments, que je pourrais dénoter ou montrer du doigt, en position ex post: 𓁜. 

Le sinogramme 間 lui-même est très intéressant: il s'agit du symbole du Soleil 日 coincé entre les deux battants d'une porte 門. Les auteurs nous disent qu'anciennement le symbole du Soleil pouvait être remplacé par celui de la Lune : 月. Cette variation Soleil/ Lune rappelle assez vite celle du Yin Yang, même si le sinogramme 間 en a perdu le souvenir. Dualité que l'on retrouve évidemment dans [間]𓁜 et 𓁝[間]. que l'on pourrait traduire par :

  • Ma : [間]𓁜 où 門 est la "porte Imaginaire vers le Réel"
  • Aïda : 𓁝[間]☯ où 門 est la "porte Imaginaire vers le Symbolique"

Tu vois comme ces deux concepts s'opposent à Mu, qui "n'a pas de porte" ou au-delà de la porte : 無關...

- Ne te fais pas sinologue : tu n'y connais rien !

- Oui, bien sûr, cependant je trouve une très grande sympathie entre ce que j'ai pu écrire et cette pensée étrangère; je te laisse juge :

Cette idée de "porte" tout d'abord. J'y vois comme la "porte d'accès" à l'Imaginaire du Sujet.  

  • Le Ma me semble être l'espace de jeu auquel se réfère implicitement le Sujet pour y convoquer les objets de son observation, en position ex post ou globale : [間]𓁜.
  • Le Aida me semble porter l'accent sur le lien entre le Sujet et son environnement, comme en position ex ante ou locale : 𓁝[間].

- Tu mélanges gentiment des signes Égyptiens, avec le Yin Yang indou et des sinogrammes...

- Oui, tu as raison, ça fait un peu brouillon, mais laisse-moi encore jouer un moment avec... J'en viens à penser que le concept [] pourrait avantageusement remplacer ce que j'ai étiqueté [∅].

- Pour quel gain ?

- En nommant le vide par ∅ je l'objectivise d'une certaine façon, et en utilisant ce symbole pour caractériser le niveau Imaginaire [∅], je représente assez bien l'objet initial, mais [] me semble beaucoup plus profond, car il se réfère à une torsion de l'Imaginaire qui rend la chose impossible à concevoir en position ex ante 𓁝[]; avant même de passer "par la porte" de l'Imaginaire; ce qui m'amène à faire le parallèle :

((𓁝[間][無]☯)(𓁝[♲][∅]☯))𓂀

Pour les postures ex post, je pense que nous pouvons garder le symbole [∃] tant il est lié à notre approche Occidentale des choses, avec :

(([∃][間]𓁜)⇆([∃][♲]𓁜))𓂀

- Que deviennent les niveaux intermédiaires [⚤] et [#] ?

- Je crois qu'ils se stabilisent dans notre Imaginaire beaucoup plus tardivement.

Mais permets-moi d'en revenir à cette histoire de chien :

  • Le moine en posant la question "Un chien a-t-il l'essence d'un Bouddha" est typiquement dans la position rationnelle logique [∃][間]𓁜 dans laquelle il voudrait juger un chien par rapport à un critère qui serait ici "l'essence de Bouddha".
  • Zhaozhou en répondant par 𓁝[無] exprime
    • d'une part que la réponse est au-delà des portes de l'Imaginaire 門
    • ensuite, que la réponse tient à l'approche Aida 𓁝[間] et non pas Ma [間]𓁜

Et tu retrouves dans une très ancienne pensée Orientale, ce changement de posture ([élément]𓁜⇆𓁝[partie])𓂀 que nous avons retrouvée dans la définition de l'objet discriminant de la théorie des catégories.

Je pense que nous avons là un excellent sujet de méditation !

Hari

Note 1 :

Ce terme de "passe" me renvoie immédiatement aux Lacaniens qui cherchent encore ces portes par lesquelles devrait passer un analysant pour accéder au statut  d'analyste, comme un cowboy poussant la porte du saloon...

Note du 16/02/2021

- À la réflexion, je me demande s'il ne vaudrait pas mieux modifier le repérage des niveaux Imaginaires en utilisant les sinogrammes [間] et [無] pour passer de : [∃]𓁝⇅𓁜[⚤]𓁝⇅𓁜[#]𓁝⊥𓁜[♲]𓁝⇆𓁜[∅]𓂀 à :

[∃]𓁝⇅𓁜[⚤]𓁝⇅𓁜[#]𓁝⊥𓁜[間]𓁝⇆𓁜[無]𓂀

- Qu'y gagnerais-tu ?

- Pour les Orientaux qui me liraient, la différence Ma/ Aida 𓁝[間]𓁜 doit sembler évidente, sans grand développement, d'autre part 𓁝[無] est plus "juste" que 𓁝[∅] car j'évite ainsi toute réification de la notion de vide par l'utilisation d'une quelconque représentation telle que "∅". Par ailleurs, la suspension du jugement face à une formulation erronnée renvoie explicitement la clôture de l'Imaginaire à celle du Sujet...

Et puis il y a une esthétique générale qui nous fait passer d'un [∃] très Occidental, au plus près du Réel et d'une pensée purement immanente (1ère espèce de Spinoza), à ce Mu 無 profondément Oriental au plus près du Symbolique, dans une pensée transcendente (2ème espèce de Spinoza). 

- Faut-il revoir les symboles [⚤] et [#]?

- J'avoue qu'ils sont plus discutables.

  • ⚤ est assez universellement repéré comme l'opposition mâle/ femelle, même si cette opposition n'est que très superficiellement dialectique. Mais je voulais éviter l'opposition 0/1 que l'on retrouve dans l'objet discriminant {0;1} de la catégorie des Ensembles, pour éviter le commentaire immédiat : "cet objet discriminant n'est pas le seul concevable", et m'embarquer dans une discussion purement mathématique.
  • # est de pure convention, puisque les matheux eux-mêmes n'ont pas encore conceptualisé un mode de raisonnement strictement "topologique" comme différent de la logique cartésienne.

- Et que penser du Réel  et du Symbolique  ?

- Comme tu le sais les couleurs sont purement conventionnelles : rouge pour babord et vert pour tribord... 

- Par rapport à qui ?

- À l'auteur (...)𓂀, situé à droite de son discours, mais depuis que nous avons représenté son discours à plusieurs niveaux par un tableau, il serait plus judicieux de placer 𓂀 au-dessus : 

  𓂀
 
[⚤] (𓁝𓁜)
[#] (𓁝𓁜)
[♲] (𓁝𓁜)
 

- Dans cette représentation plus complète, le vert et le rouge discriminent les Réel et Symbolique du Sujet 𓁜 dont parle l'auteur 𓂀, et se rapportent à sa position,  mais pas le Réel et le Symbolique de l'auteur lui-même...

- Exact : le tableau s'adresse à un lecteur situé en dehors de la page qu'il lit, comme toi en ce moment... Que je peux représenter par: 😐. On pourrait donc compléter notre représentation en plongeant notre tableau dans un univers à 3 dimensions, celui du lecteur, et ☯ serait alors le "Réel", point origine, hors Imaginaire et commun à 𓁜, 𓂀 et 😐; mais ça commence à compliquer la typographie!

Pour en revenir à l'auteur parlant du Sujet, l'idée de base était de voir Réel et Symbolique /, comme l'avers et l'envers d'une même pièce, et l'Imaginaire du Sujet 𓁜 comme un ruban de Moebius.

Le symbole Yin Yang  me semble assez maléable pour se prêter à ce genre de manipulation, quoique, s'il me fallait éditer sur papier, l'utilisation de couleurs poserait problème. Il me faudra encore y réfléchir...

- Vas-tu utiliser: [∃]𓁝⇅𓁜[⚤]𓁝⇅𓁜[#]𓁝⊥𓁜[間]𓁝⇆𓁜[無]𓂀?

- Pas pour l'instant : il faut d'abord que je lise et comprenne bien ce livre "Ma et aida", puis que j'en discute autour de moi, pour vérifier que je ne dis pas de bêtise. Ensuite, j'y reviendrais sans doute si je publie un jour, en commençant par une présentation détailler des sinogrammes: 無 et 間, et en montrant que 無 implique l'idée de ∅ et que 間 implique celles de relativité et de quantique, que je représentent pour l'instant par un ruban de Moebius : ♲...

Je vais donc continuer pour l'instant avec : 

[∃]𓁝⇅𓁜[⚤]𓁝⇅𓁜[#]𓁝⊥𓁜[♲]𓁝⇆𓁜[∅]𓂀

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article