Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur les traces de Lévi-Strauss, Lacan et Foucault, filant comme le sable au vent marin...

L'Homme quantique

Émergence du Sujet : De la pensée mythique à Emmy Noether

- En concluant mon dernier article "Le Sujet - être de parole et au delà" j'ai brusquement pris conscience que la forme canonique des mythes de Lévi-Strauss, le schéma en L de Lacan et le triptyque d'Emmy Noether (i.e.: quantité conservée, symétrie et indétermination) expriment chacun dans son domaine propre un seul et même mécanisme intellectuel.

- Tu veux aborder la psychanalyse et l'ethnologie avec les outils du physicien?

- Non, je dis simplement que les 3 parlent de la prise de conscience du Sujet dans leur domaine respectif.

Partons du dernier paragraphe :

- Je vais tenter ceci : lorsque j'évolue d'une position 𓁝 à 𓁜, je peux du même coup prendre le recul nécessaire par rapport à moi-même pour dramatiser le processus dans un discours de type : (𓁝[α]𓁜𓁝[α]𓁜)𓂀.

Si maintenant je 𓂀 considère ce nouvel acquis comme un conceptα, je peux en parler au niveau [♲]𓂀 à la lumière du triptyque de Noether :

  • La quantité conservée est celle du conceptα ;
  • La symétrie réside en (𓂀) réunissant le principe dual (𓁝𓁜) ;
  • L'incertituderéside en ma liberté d'adopter l'une ou l'autre des positions 𓁝 ou 𓁜.

Maintenant prend le Sujet lui-même comme concept dans un discours (...) au niveau [♲]𓂀 de mon propre entendement à moi, auteur de ce texte.

- Là, on peut dire que tu es au taquet !

- Oui, ce serait le discours de niveau rationnel le plus élevé qui me soit accessible, celui où j'articule le triptyque de Noether, précisément.

- C'est un peu délicat car en tant qu'auteur, tu parles de l'auteur parlant du Sujet...

- Pour ne pas me prendre les pieds dans le tapis (b), je vais reprendre cette idée (sans le démontrer ici), tirée des groupes d'homologie, que le dernier groupe d'homologie non vide, c.-à-d. l'élément neutre, correspond au "volume" de l'objet. (note 1). Autrement dit, au niveau [♲]𓂀, l'existence d'un objet, qui se caractérise par l'élément neutre d'un groupe de symétrie, va de paire avec la prise de conscience de son volume.

- Avec comme toujours cette image de la conservation d'un volume d'eau lorsque son enveloppe se déforme.

- Oui, c'est l'idée. Donc, partant de cette construction par étape des groupes d'homologie du Sujet 𓁝I𓁜, et en comprenant que l'auteur prend conscience de sa permanence 𓂀 en [♲] comme d'un volume intérieur, l'auteur ne peut plus rien ajouter de rationnel. Autrement dit (𓂀 (𓂀)𓂀)𓂀, et je peux ainsi emboiter les discours comme des poupées Russes sans rien ajouter à ma prise de conscience de moi-même 𓂀 comme d'un volume intérieur se conservant♲ malgré toutes les transformations qu'il subit et les mouvements qui l'agitent. (note 3)

- C'est un paradigme qui remplace le cogito cartésien ?

- Nous en discuterons, mais avant cela, revenons à Lacan et Lévi Strauss (note 2), dans un discours de niveau [♲]𓂀, en utilisant le triptyque conservation/ symétrie/ incertitude.    

Schéma en L : (note 2)

Nous avons déjà établi, il y a pas mal de temps que ce schéma se résume à ceci :

  • Au niveau Symbolique le Sujet est intriqué à l'Autre (S∪A)
  • Au niveau Imaginaire, Le Sujet voit l'Autre comme un "objet a" pour lui "s". Le "s barré" marquant la coupure d'avec l'Autre. Nous avons donc (s∩a)
  • Le passage Symbolique↓Imaginaire pouvant être vu comme une "décohérence", aboutissant à la prise de conscience du Sujet en termes d'élément ou d'individu, représenté par son Moi Imaginaire.

Ce que nous traduisons de cette façon (a):

  • Le Sujet 𓁝 est en position ex ante par rapport au Symbolique 𓁝 ;
  • L'auteur 𓂀 (Lacan)
    • définit ce Symbolique par (S∪A) soit ((S∪A))​​​𓂀
    • définit la prise de conscience du Sujet comme de n'être pas l'autre, au stade du miroir, situé ainsi : (𓁝(S∪A)𓁝(s∩a)#𓁜)​​​𓂀

- Tu peux préciser (s∩a)#𓁜 ?

- J'ai défini le stade du miroir par une rotation du Sujet entre [⚤] et  [#], soit (1)([⚤]𓁝𓁜[#]⏩[⚤]𓁝 [#]⏩[#]⊥𓁜)𓂀, dans une présentation immanente de la structuration progressive du Sujet prenant conscience du rapport (Image/moi ⇆ moi/mère)​​​𓂀, lorsqu'on lui confirme : "oui, c'est ton image dans le miroir". Dans cette prise de conscience 𓁝I𓁜, le Sujet est auteur 𓂀 de lui-même.

Lacan nous parle ici de l'aspect transcendant de cette évolution : "je ne suis pas ma mère", dans un mouvement (2) ([#]𓁝⏩[#]𓁝𓁜)​​​𓂀.

Le rapprochement des deux mouvements (1) & (2), marque à proprement parler la "prise de conscience" du Sujet comme une mise en place du Sujet autour du niveau (𓁝[#]𓁜)​​​𓂀.

C'est à cause de cette prise de conscience de l'altérité de l'Autre, que j'ai, moi le 𓂀 de l'histoire, caractérisé par [#] le niveau Imaginaire autour duquel tourne le Sujet, car cette altérité correspond dans le langage mathématique à l'orthogonalité# entre concepts.

Tout ceci étant mis en place, l'expression (s∩a)#𓁜 en découle directement :

  • (s∩a) exprime la séparation de l'Image du Sujet (i.e.: 𓁝I𓁜) d'avec l'autre en tant qu'objet de son Imaginaire;
  • (s∩a)# précise le niveau Imaginaire du concept (s∩a), i.e.: celui de l'altérité;
  • 𓁜 est la posture ex post, après la prise de conscience.

- Tu aurais pu écrire (s⊥a) au lieu de (s∩a)...

- Effectivement. J'ai écris (s∩a) en regard de (S∪A) quoique à la réflexion, cette écriture elle-même soit discutable, puisqu'en fait nous ne pouvons écrire que ((S∪A))​​​𓂀, et que l'auteur lui-même ne peut pas s'exprimer rationnellement au-delà de [♲]𓂀. Il serait plus approprié d'écrire : ((S⇆A))​​​⇆𓂀 en gardant à l'esprit que cette structuration du Symbolique du Sujet 𓁝I𓁜 nous parle plus de l'Imaginaire de l'Auteur que du Symbolique du Sujet !

- Autrement dit ce (S⇆A) structurant le Symbolique  du Sujet ex ante se situe au niveau [♲] de l'auteur, et se conçoit, pour lui ex post : (S⇆A) ?

- Tu vois que ça commence à venir ! Je réécris donc ma représentation (a) du schéma en L de Lacan ainsi :

  • Le Sujet 𓁝 est en position ex ante par rapport au Symbolique 𓁝 ;
  • L'auteur 𓂀 (Lacan)
    • définit ce Symbolique par ((S⇆A))​​​​​​⇆𓂀
    • définit la prise de conscience du Sujet comme de n'être pas l'autre, au stade du miroir, situé ainsi : (𓁝(S⇆A)𓁝(s⊥a)#𓁜)𓂀

- Soit, et Noether dans tout ça ?

- Nous venons de voir qu'au niveau le plus élevé de son entendement le Sujet ayant pris conscience de cette altérité autour de laquelle il peut tourner 𓁝[#]𓁜 se comprend en (𓁝[#]𓁜)⇆​​​𓂀 : (d)

  • comme la quantité conservée (𓁝𓁜)𓂀 dans ce mouvement, 
  • La symétrie du Sujet 𓂀 se brise dans la régression Imaginaire :
    • (3) ([#]𓁝𓁜[♲]𓂀⏩[#]𓁝𓁜[♲]𓁜⏩[#]𓁝𓁜⏩[⚤]𓁝𓁜[#])𓂀 ;
  • L'indétermination est celle du Sujet oscillant entre deux postures fondamentales (𓁝I𓁜)𓂀.

- C'est la première fois que tu écris (...𓂀⏩...𓁝I𓁜...)𓂀.

- Oui, tu indiques une démarche transcendante, qu'il faut compléter par la démarche immanente complémentaire (...𓁝I𓁜...⏩...𓂀)𓂀, ce qui amorce une construction gigogne indéfinie ((...𓁝I𓁜...⏩...𓂀)𓂀)𓂀 d'où les précautions liminaires que j'ai prises avant de le faire (b) !

Dit plus simplement :

  • Le processus immanent de symétrisation par paliers, mise en oeuvre par le Sujet pour structurer son Imaginaire en niveaux synchroniques, s'arrête à la prise de conscience de sa propre consistance, en termes de volume conservé.
  • Le processus transcendent correspondant à cette permanence du Sujet est vu par Lacan comme une décohérence d'avec l'Autre. Ce processus n'étant pas clos dans l'Imaginaire du Sujet (i.e.: 𓁝) reste pour lui, irrationnel !

- Ça fait un peu bizarre de considérer la permanence du Sujet comme un volume de flotte que tu baladerais d'un verre de vin dans un broc d'eau, non ?

- Tu peux t'en faire des représentations plus relevées. Penses à la conservation du mouvement que tu retrouves en relativité comme dans le Livre des Mutations ou Yi Jing attribué à Fuxi pour qui seule l'impermanence est.

Ceci dit, je crois que nous avons remis en perspective ce schéma en L de Lacan, grâce au triptyque de Noether, non ? Passons maintenant à Lévi-Strauss.

Forme canonique des mythes : (note 2)

Nous en étions resté à ceci :

Lorsque l'on ne peut pas ramener un objet à un critère dichotomique (l'objet est (blanc ou noir)) il faut en conclure que les critères choisis pour le décrire sont étrangers l'un à l'autre (poterie⊥jalousie)# et que l'objet doit être repéré comme un produit# de ces deux concepts# : la femme# est (potière⊥jalouse)#.

Ce que pointe Lévi-Strauss dans ce processus, c'est la façon de progresser d'un niveau [⚤] à un niveau [#] grâce à un processus développé dans la pensée mythique, et qu'il définit par la forme canonique des mythes.

Chez les Jivaros, la femme a pour totem l'engoulevent, symbole de la jalousie et du chaos, mais elle est par ailleurs potière et fait preuve de méticulosité dans le choix de la terre à poterie et le soin qu'elle met à suivre les rites de fabrication. La femme est donc à la fois engoulevent et non-engoulevent, ce qui choque la logique cartésienne de nos bons Jivaros !

Le processus mythique consiste donc à sacrifier le concept dérangeant (ici l'engoulevent) cessant ainsi qu'être en contradiction avec l'observation (la femme est potière), pour devenir un élément de sa définition comme produit cartésien: femme=(jalouse; potière).

Je te signale que rien n'a changé jusqu'à aujourd'hui, et que l'on retrouve le procédé pour définir a tel que a2=2, ou i tel que i2=-1.

- Tu en as déjà parlé mille fois, tu radotes...

- Désolé, c'est à l'adresse de qui débarquerait par hasard sur ce blog. Nous avions abouti à ceci : 

"- De fait, le Sujet cherche à concilier les différentes dimensions de son Imaginaire (i.e.: jalouse⊥potière) pour envisager qu'une femme puisse concilier les deux et donc, l'existance du mythe atteste du niveau où se situe le conteur pour en parler : [♲]𓁜.
En résumé :
1/ nous avons bien nos 3 niveaux Imaginaires : 

  • [⚤] la verbalisation du conte, à l'aide de mots ;
    • Orientés "objet final" : "potière, jalouse, femme, engoulement"
    • Orientés "objet initial" : "Engoulement", "dieu Lune"
  • [#] où coexistent des principes orthogonaux;
  • [♲] la recherche d'une cohérence d'ensemble, aussi invisible à l'oeil que l'est le "volume" de l'eau.

2/ le mythe ne résout pas la contradiction apparue en [⚤] de façon dialectique (engoulement/ fournier) en restant au niveau [⚤], mais bel et bien par une "montée diachronique" en [#] réglée par un principe en [♲]𓁝☯."

- Et que veux-tu y rajouter aujourd'hui ?

- Je voudrais aborder la discussion au niveau [♲]𓂀, en termes de structuration de l'Imaginaire du Sujet.

  • Lacan nous parle de la constitution du moi Imaginaire du Sujet à partir de la chute de l'Autre dans son Imaginaire (ou de son sacrifice Imaginaire).
  • Lévi-Strauss nous parle quant à lui de la structuration de l'Imaginaire du Sujet à partir du sacrifice d'un Symbole représenté ici par l'engoulevent. Le Sujet est donc déjà là, et il s'agit d'une montée Imaginaire, dans un processus immanent, causé par le choc du Réel : la femme est potière, en opposition avec la représentation Imaginaire de la femme : son totem, l'engoulevent.

Or, nous venons précisément de voir ce dernier processus immanent comme le revers du stade du miroir décrit par Lacan ! Nous sommes toujours dans la même séquence (3) , mais parcourue dans l'autre sens :

([⚤]𓁝𓁜[#]⏩⚤⃣(𓁝𓁜[#]​​​​​​​(⏩[#]​​​​​​​𓁝𓁜)⏩[#]𓁝𓁜[♲]))𓂀

- Mais tu t'arrêtes en position ex ante 𓁝⊥[♲], pourquoi ?

- Parce que le conteur ne clos pas son discours. Le mythe n'est jamais clos, le symbole jamais dénoté, mais juste connoté. C'est en cela que Lévi-Strauss a fait une erreur d'interprétation, lorsqu'il présente le fournier comme le complément dichotomique de l'engoulevent ! 

Plus précisément : le mythe permet le retournement (𓁝𓁜[#]⏩[#]𓁝𓁜)

- Je ne vois toujours pas Noether ?

- Mais si, lorsque le conteur 𓂀 s'exprime sous forme de processus (𓁝[#]⏩[#]𓁜)𓂀, il reste hors de l'auditoire ([#]𓁜⏩[#]𓁝[♲]​​​​​​​)𓂀 et marque ainsi sa propre permanence (𓁝𓁜)𓂀, comme un maître donnant une leçon, et nous retombons sur ce que nous en avons déjà dit en (d), en changeant légèrement de point de vue: c'est ici lui qui devient l'Autre du Sujet auquel il s'intrique, au niveau Symbolique (𓁝)𓂀.

- En reviens-tu au 4 discours de Lacan?

- Non, je préfère en rester à mes glyphes pour terminer sur cette mise en perpective générale (voir "exercices"):

([∃]𓁜𓁝([⚤](𓁝𓁜)[#]𓁝𓁜)[♲]𓁝𓁜[∅])𓂀

  • ([∃]𓁜[⚤]⇅𓁜Discours de Descartes (immanent);
  • ([⚤]𓁝𓁜⏩[⚤]𓁝𓁜[#]⏩[#]𓁝𓁜Discours de Lévi-Strauss (immanent); 
  • ([#]𓁝⏩[#]𓁝𓁜Discours de Lacan (transcendant).

- Quid du discours d'Emmy Noether ?

- Il couvre tout le champ Imaginaire de l'auteur 𓂀 comme du Sujet 𓁝|𓁜 et s'exprime en [♲]​​​​​​​𓂀, c'est ce que nous avons vérifié à chaque saut [∃]/[⚤], [⚤]/[#] et [#]/[♲], jusqu'à sa disparition dans le saut [♲]/[∅] !

J'espère avoir ainsi répondu à une attaque lancée par Derrida aux structuralistes, lors d'un congrès à Cerisy: "comment structurez-vous la genèse de vos structures" ?

- Tu en avais déjà longuement parlé dans "L'Homme Quantique".

- Disons que j'enfonce le clou !

Hari

Note 1 :

Voir :

Note 2 :

Voir :

Note 3 :

Voir la note de relecture du 08/01/2021 de l'article " Point #8 - Logique - topologie".

Je reprends ici une propriété des "opérateurs de clôture" en topologie. De ce point de vue 𓂀, peut être présenté comme la "clôture" de tout discours (...rationnel qu'il pourrait tenir : (...)⇆​​​​​​​𓂀.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ANIMALERIE EYDENN 09/01/2021 00:06

Génial merci, au plaisir de vous voir.